Fermer

Côte d’Ivoire : presque un an sans ambassadeur des États-Unis

Par Jeune Afrique

Le président ivoirien Alassane Ouattara. © Schalk van Zuydam/AP/SIPA

Le nom du prochain ambassadeur des États-Unis en Côte d’Ivoire ne sera pas connu avant juin.

Depuis le départ, en août 2016, de Terence Patrick McCulley, le poste est vacant. Une situation d’autant plus surprenante que les relations bilatérales sont au beau fixe. Barack Obama n’avait pas jugé utile de nommer un nouvel ambassadeur avant son départ de la Maison-Blanche, en janvier dernier.

Andrew Hayiland, l’intérimaire

Depuis, Alassane Ouattara, le président ivoirien, n’a toujours pas reçu de demande d’agrément de la part de Donald Trump. L’intérim est assuré par Andrew Haviland, le chargé d’affaires. Un diplomate très apprécié des autorités, notamment d’Alain Donwahi, le ministre de la Défense, car il a pesé de tout son poids pour que soit organisé dans les eaux ivoiriennes, fin mars, un exercice régional axé sur la lutte contre la piraterie et le terrorisme.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro