Fermer

Emmanuel Macron tisse sa toile en Afrique

Par Jeune Afrique

Le candidat Emmanuel Macron à Paris le 13 mars 2017. © Francois Mori/AP/SIPA

En août 2016, quand le communicant Hamza Hraoui crée En marche Maroc !, directement inspiré du mouvement politique du Français Emmanuel Macron, personne n’y croit vraiment.

D’autant qu’à l’époque celui qui est encore le ministre de l’Économie de François Hollande n’a pas pris son envol.

Aujourd’hui, la structure marocaine dit compter 500 adhérents, 2 000 sympathisants et une foule de comités locaux, dont deux viennent d’ouvrir, à Ouarzazate et à Béni Mellal. Et Hraoui souhaite faire entendre, aux municipales de 2021 et aux législatives de 2022, « une nouvelle voix » dans un jeu politique jugé « moribond et en déphasage complet avec la société marocaine ».

Des adhérents au Sénégal et en Côte d’Ivoire

Des contacts ont été pris avec la Tunisie et l’Algérie pour que le réseau naissant puisse étendre son influence au Maghreb. En Marche ! essaime également au Sénégal et en Côte d’Ivoire, où il dispose de cadres référents français (Jérémy Fabre et Arnaud Floris) et de dizaines d’adhérents.

Objectif : en vue de la présidentielle française d’avril-mai, mettre sur pied « une machine de guerre » sur laquelle le candidat Macron puisse s’appuyer dans la 9e circonscription des Français de l’étranger (52 000 électeurs rien que pour le Maroc). Puis présenter des listes En marche ! dans ces pays, à l’occasion de leurs scrutins nationaux.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici