Fermer

Côte d’Ivoire : bataille de dames au RDR

Par Jeune Afrique

Vue de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire. © Vincent Duhem pour J.A.

En attendant l’ouverture de la session parlementaire, le 3 avril, l’Assemblée nationale ivoirienne doit constituer son bureau avant la fin mars.

Après l’élection de son président, Guillaume Soro, en janvier, c’est au tour du premier vice-président d’être désigné par ses pairs. Sara Sako Fadiga n’ayant pas été réélue, ce poste vacant (et réservé aux femmes afin de respecter l’égalité des sexes) fait l’objet de toutes les convoitises.

Sont en lice deux personnalités du parti présidentiel, le Rassemblement des Républicains (RDR) : Jeanne Peuhmond, députée d’Abobo et trésorière du RDR, qui bénéficie du soutien d’Amadou Soumahoro, le secrétaire général par intérim du mouvement ; et Aminata Toungara, députée de la commune de Treichville (Abidjan) et épouse d’Adama Toungara, ex-ministre de l’Énergie et actuel conseiller à la présidence.

Des arbitrages sont en cours pour présenter une seule candidate RDR.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici