Fermer

Vatican : le pape François à Djouba… mais pas à Kinshasa

Par Jeune Afrique

Le Pape François discute avec le président Joseph Kabila durant une audience privée au Vatican, le 26 septembre 2016. © Andrew Medichini/AP/SIPA

Alors que, le 7 mars, l’épiscopat catholique de la RD Congo, en première ligne dans la crise politique, dénonçait les « manœuvres visant à retarder la mise en application de l’accord du 31 décembre », le pape François a laissé entendre que le voyage qu’il envisageait de faire en 2017 dans ce pays, ainsi qu’au Congo-Brazzaville, n’était plus d’actualité.

Dans une interview au journal allemand Die Zeit, parue le 9 mars, le souverain pontife en exprime le regret : « Il était prévu d’aller dans les deux Congos, mais, avec Kabila, ça ne va pas, je ne crois pas qu’on puisse y aller », a-t-il confié. Une décision certainement mûrie avec le cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa et membre du « C9 », le conseil spécial des cardinaux du pape.

En revanche, François a confirmé son intention de se rendre au Soudan du Sud dès cette année en compagnie de Justin Welby, l’archevêque anglican de Cantorbéry, ce pays déchiré par la guerre comptant environ 3 millions de catholiques et 2 millions d’anglicans.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro