Fermer

Sénégal : la visite symbolique d’Adama Barrow à Macky Sall

Par Jeune Afrique

Appel à l'investiture du 18 février du nouveau président gambien Adama Barrow, Serrukunda, Gambie, le 27 janvier 2017. © Jerome Delay/AP/SIPA

Pour son premier déplacement à l’étranger depuis sa prise de fonctions, Adama Barrow, le président gambien, a effectué une visite officielle de trois jours au Sénégal, du 2 au 4 mars.

Un déplacement décidé à la suite du voyage de Macky Sall à Banjul, le 18 février, où le chef de l’État sénégalais avait été l’invité d’honneur de la cérémonie d’investiture de son hôte.

« Cela faisait plus de vingt ans que nous n’avions plus de relations normales. La situation va enfin changer, et il était donc important qu’Adama Barrow vienne ici pour le montrer », explique une source ministérielle sénégalaise. Selon elle, Macky Sall et Adama Barrow ont pris soin de ne jamais parler de Yahya Jammeh lors de leur rencontre au palais présidentiel, le 2 mars.

Les responsables sénégalais ont aussi profité de la venue de Barrow et de sa délégation – dans laquelle figurait Ousainou Darboe, son ministre des Affaires étrangères – pour solliciter, outre la relance de la coopération bilatérale dans de nombreux secteurs (sécurité, transports, commerce…), leur appui dans le règlement du conflit en Casamance, dont une partie de la rébellion était soutenue par Jammeh.