Fermer

Gabon : un vacancier nommé Mohammed VI

Par Jeune Afrique

Le roi du Maroc, Mohammed VI et le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, à la session d'ouverture de la COP21, à Paris, le 30 novembre, 2015 (illustration). © Eric Feferberg/AP/SIPA

Le président gabonais ne s’est pas rendu au sommet de la Cemac, le 17 février à Djibloho (Guinée équatoriale). Et pour cause. Ali Bongo Ondimba (ABO) s’est blessé lors d’une partie de football avec le roi du Maroc.

Mohammed VI a en effet pris deux semaines de vacances dans sa maison de la pointe Denis, une presqu’île de l’estuaire du Komo, au large de Libreville. Le souverain chérifien est à son aise chez son ami gabonais, qui est monté en première ligne pour mobiliser les pays subsahariens en faveur du retour du Maroc au sein de l’UA et qui est notamment parvenu à rallier le Rwandais Paul Kagame à la cause de Rabat.

De quoi renforcer les liens d’amitié entre M6 et ABO. Rien d’étonnant, donc, à ce que les Gabonais croisent le roi en ville, dans sa voiture, mais aussi à la Maison de la presse, où il achète ses journaux, ou dans le supermarché où il fait ses courses.