Littérature : la quête d’un exilé diplômé dans « Un roman étranger »

« Un roman étranger » est le premier roman de Khalid Lyamlahy. © Luca savettiere/CC/Flickr

C’est une histoire d’obsessions. Celles d’un jeune étudiant exilé dans une capitale européenne et qui veut écrire un livre, obtenir un titre de séjour et conquérir une jeune étudiante.

Un héros qu’on imagine proche de son auteur, Khalid Lyamlahy, né à Rabat et doctorant à l’université d’Oxford, spécialiste de la littérature francophone et de la théorie littéraire, qui signe ici – lui aussi – son premier roman. Mais plus encore qu’un exilé en manque de repères dans un pays étranger, c’est un jeune adulte en crise doublé d’un artiste en devenir qui nous entraîne dans sa quête.

Si le jeune homme est angoissé par les longues démarches administratives et leur issue incertaine, il a aussi bien du mal à accoucher de son texte et à déclarer son amour. De sa chambre d’étudiant aux files d’attente de la préfecture, il dissèque le monde alentour, les émotions qui le traversent. L’atmosphère se fait parfois pesante, tant tout lui semble inatteignable, insurmontable. On en vient à espérer sa délivrance, d’où qu’elle vienne…

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici