Fermer

Côte d’Ivoire : les forces spéciales ne défileront plus pour la fête de l’indépendance

Par Jeune Afrique

Un soldat de l'armée ivoirienne à Abidjan lors d'un déplacement du ministre de la Défense française le 10 mai 2014. © Bruno LEVY pour Jeune Afrique

Après les mutineries de février 2017, le président ivoirien a pris une décision symbolique.

Sur décision d’Alassane Ouattara, les Forces spéciales sont désormais indésirables à la parade militaire des célébrations de l’indépendance, qui ont lieu chaque année sur l’esplanade de la Présidence, à Abidjan.

Pourtant, le défilé de ces hommes, encagoulés et en tenue de camouflage, faisait partie des principales attractions.

Cette mise à l’écart est la conséquence des mutineries de ces forces, les 7 et 8 février, dans leur base principale d’Adiaké, non loin de la frontière ghanéenne. Le général Lassina Doumbia, leur commandant, a pris acte de cette décision.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro