Fermer

Présidentielle en France : Macron s’y voit déjà

Par Jeune Afrique

Emmanuel Macron au cimetière Bologhine à Alger, le 14 février 2017. © Anis Belghoul/AP/SIPA

Reçu avec tous les honneurs à Alger, les 13 et 14 février, Emmanuel Macron, candidat à l’élection présidentielle française, n’a pas dissimulé son enthousiasme à l’idée de revenir bientôt en Algérie en qualité de successeur de François Hollande, dont il a été le ministre de l’Économie.

À l’hôtel Sofitel, un interlocuteur algérien lui a demandé en aparté si, dans l’hypothèse où il serait élu président en mai, il ferait une visite d’État en Algérie en décembre, à l’instar de Nicolas Sarkozy, qui, en décembre 2007, était venu à Alger huit mois après son élection.

Réponse tout sourire de Macron : « Bien avant, bien avant ! »

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro