Fermer

Cinéma : « Chez nous », le film très réaliste qui dérange le FN

Marine Le Pen, candidate de l'extrême droite, en campagne à Lyon, le 5 février 2017. © Michel Euler/AP/SIPA

L'histoire que raconte Lucas Belvaux dans son dernier film ressemble fort à celle de l'extrême droite. Entre fiction et réalité, immersion au cœur d'une campagne présidentielle dans le nord de la France.

Un parti d’extrême droite qui veut se rendre respectable recherche une candidate pour les élections municipales dans une ville du nord de la France. Il réussit à convaincre une infirmière, populaire dans sa commune, de prendre la tête de la liste, dont le véritable leader est en réalité la patronne du parti, une femme cynique et déterminée. Une histoire inspirée à l’évidence par la campagne de Marine Le Pen à Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais.

Chez nous entend dénoncer la duplicité d’une formation prête à toutes les hypocrisies pour séduire un électorat populaire déboussolé. Les dirigeants du FN ne s’y sont pas trompés en dénonçant dès l’annonce de sa programmation un film destiné à lui nuire. Ils ont ainsi fait beaucoup de publicité à une œuvre certes efficace et bien jouée, mais peu nuancée et qui risque de n’attirer qu’un public convaincu du danger que représente l’extrême droite.