Côte d’Ivoire : le fonds d’appui aux femmes lancé par Dominique Ouattara fait des émules

Par Jeune Afrique

Dominique Ouatarra à l'Africa CEO Forum 2016, Abidjan, Côte d'Ivoire. © Jacques Torregano/Divergence

Le Tchad, le Niger et le Congo s'intéressent à l'initiative lancée par l'épouse du président Ivoirien, Dominique Ouattara, qui facilite l'accès aux prêts financiers pour les femmes.

Le succès du Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (Fafci) – une initiative de Dominique Ouattara –, qui octroie des prêts à des femmes vulnérables, en milieu rural comme en milieu urbain, suscite l’intérêt d’autres premières dames africaines : Hinda Déby Itno, Lalla Malika Issoufou et Antoinette Sassou Nguesso souhaiteraient s’en inspirer pour leur pays.

Des délégations tchadienne, nigérienne et congolaise devraient bientôt se rendre en Côte d’Ivoire pour étudier de plus près son fonctionnement.

Le Fafci a permis d’accorder à quelque 110 000 Ivoiriennes plus de 10 milliards de F CFA (plus de 15 200 euros) de petits prêts (compris entre 100 000 et 300 000 F CFA), qui financent une activité génératrice de revenus. Les bons résultats de ce fonds conduiront le président, Alassane Ouattara, à augmenter dès cette année sa dotation.