CAN 2017 : Banou Diawara, le fétiche burkinabè de la compétition

Les joueurs de l'équipe du Burkina Faso face au Cameroun, le 14 janvier 2017. © Sunday Alamba/AP/SIPA

Lors de la CAN 2017, il y a des stars qu'on ne présente plus et la nouvelle génération prometteuse. L'attaquant Banou Diawara foulera les pelouses gabonaises, aux côtés des Etalons pour la CAN 2017.

Il a qualifié les Étalons pour la CAN en marquant à la neuvième minute du temps additionnel face au Botswana (2-1), puis a évité à son équipe de s’incliner, dans les dernières secondes, contre l’Afrique du Sud, lors du premier match du dernier tour éliminatoire pour la Coupe du monde 2018.

À 24 ans, Banou Diawara ne fréquente la sélection nationale que depuis 2015, mais il est vite devenu un héros national. Formé à Bobo-Dioulasso, avec qui il s’était bâti une petite réputation, l’attaquant a ensuite migré à la JS Kabylie, où il a continué d’entretenir une ligne statistique tout à fait présentable. Après seulement une saison en Algérie, Banou Diawara a de nouveau déménagé l’été dernier, cette fois-ci pour s’installer en Égypte, au Smouha d’Alexandrie, dans un championnat réputé pour être plus relevé et plus rémunérateur.