Burkina Faso : le règne de Blaise Compaoré passé au peigne fin

" Blaise Compaoré, de l'ascension à la descension" d'Adama Ouédraogo. Unitec, 186 pages. © DR

Dans son livre "Blaise Compaoré, de l'ascension à la descension", le journaliste burkinabé Adama Ouédraogo livre le récit détaillé et informé des vingt-sept années de pouvoir de Compaoré.

Sous un titre curieux, mais explicite, Adama Ouédraogo, dit Damiss, chef du desk politique à L’Observateur Paalga, revient sur le « règne » de Blaise Compaoré, chef d’Etat d’octobre 1987 à octobre 2014. Damiss, qui a été brièvement emprisonné à la Maison d’arrêt et de détention des armées (Maca) de Ouagadougou pour son implication présumée dans le coup d’État manqué du général Diendéré, se veut équilibré dans son jugement.

Compaoré « a fait de son mieux pour gouverner le Burkina », écrit-il, mais « l’usure du pouvoir et les flagorneurs qui lui chantaient à longueur de journée que “y a rien en face, c’est maïs” lui ont fait perdre toute lucidité », au point de « jouer le match de trop » en voulant réviser la Constitution. Du coup, regrette l’auteur, « on ne retiendra que la face hideuse de son régime ». Avant que les historiens livrent leur verdict.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici