Fermer

Afrique-France : y’en a marre au Quai d’Orsay

Par Jeune Afrique

Jean-Marc Ayrault, ministre français des Affaires étrangères, en novembre 2016. © Francois Mori/AP/SIPA

Plusieurs leaders de mouvements citoyens africains ont participé, du 16 au 22 novembre à Paris, au Programme d’invitation des personnalités d’avenir, qu’organisait le ministère français des Affaires étrangères.

Parmi eux, Serge Bayala (Balai citoyen, Burkina Faso), Trésor Nzila Kendet (Tournons la page, Congo-Brazzaville), Soraya Aziz (Lucha, RD Congo), Floribert Anzuluni (Filimbi, RD Congo), Malal Talla, alias Fou Malade (Y’en a marre, Sénégal) et Chérif Mahametzene (Camojet, Tchad).

Ils ont notamment été reçus par le ministre, Jean-Marc Ayrault – ce qui a irrité les autorités de Kinshasa –, ainsi que dans plusieurs institutions, et ont pris part à un colloque à Sciences-Po intitulé « Politique de la rue : mobilisations citoyennes, violence et démocratie en Afrique ».

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici