Fermer

Bénin : Patrice Talon assure ses arrières

Par Jeune Afrique

Le président béninois Patrice Talon ici à l'Élysée, à Paris le 16 avril 2016. © Michel Euler/AP/SIPA

Confirmé le 9 septembre à la tête de Bénin Control SA pour une durée de six ans, le chef de l’État, Patrice Talon, a finalement démissionné le 13 septembre de ses postes d’administrateur et de président du conseil d’administration de cette société, qui, en 2012, avait été évincée du Port autonome de Cotonou (PAC), mais dont le retour est programmé.

Ces postes ont été repris respectivement par Aurèle Codjia et Olivier Boko. Le premier est le secrétaire général de la Société de financement et de participation (SFP), holding qui gère les entreprises de Talon. Le second, son principal homme de confiance, était déjà administrateur de Bénin Control.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro