Fermer

Cinéma : terrorisme et caricature

Image du film. © Capture d'écran YouTube

"La chute des hommes"de Cheyenne-Marie Carron s'attaque au terrorisme, mais n'échappe à l'écueil de la caricature.

La jeune Française Lucie, qui veut devenir un « nez » en parfumerie, part poursuivre sa formation dans un pays arabe. Dès son arrivée, elle est « vendue » par un chauffeur de taxi à un commando islamiste à la recherche d’otages occidentaux. Son calvaire commence, face à des fanatiques qui finiront par considérer sa captivité comme inutile pour la « cause » et décideront de l’égorger.

 

 

Un film sur le terrorisme considéré d’un point de vue chrétien par une cinéaste qui se vante de s’autoproduire pour éviter d’avoir à faire valider ses scénarios par le « système du cinéma officiel ». Il n’est pas certain qu’elle ait raison de se passer de l’avis de professionnels qui l’aideraient, peut-être, à éviter certaines naïvetés et un propos souvent caricatural. Le seul message selon lequel le terrorisme islamiste est détestable et le christianisme capable de proposer un discours humaniste ne suffit pas à justifier un film de plus de deux heures, même avec quelques scènes réussies.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici