Fermer

Énergie : la Côte d’Ivoire veut sauver la SIR

Par Jeune Afrique

portrait Adama Toungara, Ministre ivoirien des Mines pour JA parution 2714 © Camille Millerand pour JA

L’État ivoirien prépare, pour avant la fin de l’année, une levée de fonds de 360 milliards de F CFA (près de 550 millions d’euros) afin de sauver la Société ivoirienne de raffinage (SIR), au bord du gouffre.

D’après le schéma prévu par Adama Toungara (photo), le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Énergie, cet argent servira à apurer la dette cumulée auprès de fournisseurs de brut entre 2008 et 2016. Une parafiscalité sur le prix du carburant à la pompe devrait être mise en place pour en assurer le remboursement.

Le FMI, qui conçoit un nouveau programme avec la Côte d’Ivoire, a déjà donné son accord au gouvernement. Et Abdourahmane Cissé, le ministre chargé du Budget, prépare la structuration de la levée de fonds. L’option définitive n’a pas encore été arrêtée, mais l’État souhaite effectuer cette levée au niveau international sous forme de dettes bancaires de long terme (entre quinze et vingt ans).

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici