Fermer

Mines : Bold Baatar nommé chez Rio Tinto sur fond d’enquête en Guinée

Par Jeune Afrique

Alan Davies, qui a rejoint Rio Tinto en 1997, était en charge du projet Simandou en 2011. © Cliché disponible sur le site de Rio Tinto.

Le Mongol Bold Baatar, réputé proche du directeur exécutif Jean-Sébastien Jacques, prend la suite d’Alan Davies directeur général de la branche minerais et énergie. Il avait été démis de ses fonctions le 16 novembre après des paiements suspects en Guinée, après l'intérim assuré Gary O’Brien, directeur financier et du développement de la branche minerais.

Le très respecté directeur général de la branche minerais et énergie de Rio Tinto avait été suspendu, puis démis, de ses fonctions dans le cadre d’une enquête portant sur des paiements suspects (pour 10,5 millions de dollars, soit 9,5 millions d’euros) réalisés au bénéfice de François Polge de Combret, un consultant du mégaprojet de fer du Simandou, en Guinée.

À Conakry, Ismaël Diakité, le directeur général de Rio Tinto, reste en place, fait-on savoir au siège londonien de la compagnie. Le groupe minier a annoncé en octobre son retrait du projet du mont Simandou, où il était impliqué depuis 1995. Faut-il voir un lien de cause à effet entre cette affaire et son départ du pays ?

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici