Fermer

Djibouti : un train de retard

Par Jeune Afrique

Les nouvelles locomotives à Addis-Abeba le 24 septembre 2016. © Elias Meseret/AP/SIPA

Inaugurée en grande pompe le 5 octobre dans la capitale éthiopienne, la ligne Addis-Abeba - Djibouti n’est toujours pas sur les rails.

Alors qu’une cérémonie similaire était prévue à Djibouti le 3 novembre, les troubles politiques en Éthiopie, couplés aux problèmes récurrents d’alimentation électrique, ont conduit les autorités djiboutiennes à reporter les festivités au 23 décembre.

Une date symbolique, « puisque c’est le 23 décembre 1903 que le premier train franco-djiboutien a quitté Djibouti », a rappelé le Président, Ismaïl Omar Guelleh, lui-même fils de cheminot. Ce retard ne devrait pas empêcher les premiers trains de rouler, début janvier.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro