Gabon : poussés à bout, les footballeurs menacent de faire grève

Par Jeune Afrique

Contrairement à Génération foot et Dakar Sacré-Cœur, Diambars n’est lié à aucun club européen. © Manseok/CC/Pixabay

Lassés d’attendre le versement de leurs salaires et de leurs primes, les footballeurs professionnels gabonais sont à bout et, dans leur majorité, envisagent de faire grève, le 19 novembre, à l’occasion de la première journée du championnat de Ligue 1.

Sur les 14 clubs de l’élite, seuls l’AS Pélican, l’AS Mangasport et le CF Mounana, le champion en titre, paient à peu près régulièrement leurs joueurs. Le retard moyen pour les onze autres clubs est de sept mois, mais certains n’ont pas versé le moindre franc CFA depuis près d’un an.

Des joueurs gabonais et même étrangers, joints par JA, ont confirmé ne pas manger à leur faim tous les jours et être obligés d’emprunter de l’argent afin de subvenir à leurs besoins.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici