Fermer

Capital-risque : 200 millions d’euros pour les start-up

Par Jeune Afrique

La Banque européenne d'investissement compte des bureaux dans six pays africains. © DR

C’est le 21 novembre prochain, à l’occasion de l’Africa Day 2016, que la BAD et la Banque européenne d’investissement (BEI) lanceront leur projet commun, Boost Africa.

Une fois approuvée par les conseils d’administration des deux organismes, ce qui devait être le cas mi-octobre, cette structure consacrée au financement des start-up africaines commencera ses activités avec 100 à 150 millions d’euros. Dans l’objectif de monter rapidement à 200 millions, un montant jamais atteint sur le continent pour l’investissement dans les entreprises innovantes.

Élément central de la stratégie d’Akinwumi Adesina pour l’emploi des jeunes à la tête de la BAD, le projet est mené notamment par Robert Zegers et Emanuele Santi (lequel avait piloté Souk Attanmia, un partenariat en faveur de l’entrepreneuriat en Tunisie) pour la BAD ainsi que par Paola Ravacchioli et Heike Ruttgers pour la BEI.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici