Fermer

Tunisie : les trois filles de Ben Ali

Par Jeune Afrique

L'ancien président tunisien, Zine El Abidine Ben Ali, à l'aéroport de Tunis Carthage, le 13 décembre 2010. © Hassene Dridi/AP/SIPA

Halima Ben Ali, la fille cadette de l’ancien Président Zine el-Abidine Ben Ali et de son épouse, Leïla, vient de terminer des études de droit à Dubaï et a prêté serment pour devenir avocate.

L’aînée, Nesrine, a rejoint ses parents en Arabie saoudite et aurait engagé une procédure de divorce d’avec Mohamed Sakhr el-Materi, à qui elle reprocherait d’être devenu trop religieux.

Plus dramatique, le cas de Dorsaf : née d’un premier mariage de Ben Ali et encore installée en Tunisie, l’épouse de Slim Chiboub est atteinte d’un cancer. Or, alors qu’elle ne fait l’objet d’aucune poursuite judiciaire, les autorités refusent de lui délivrer un passeport qui lui permettrait de se faire soigner à l’étranger.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici