Fermer

Côte d’Ivoire : qui sera le vice-président d’Alassane Ouattara ?

Par Jeune Afrique

De g. à dr. : Amadou Gon Coulibaly, Alassane Ouattara et Daniel Kablan Duncan. © Kambou Sia/AFP

Comme le projet constitutionnel soumis à référendum le 30 octobre stipule qu’un vice-président doit être nommé lors de la promulgation de la future loi fondamentale, les pronostics vont bon train.

Henri Konan Bédié ? Vu son âge, 82 ans, beaucoup en doutent. Guillaume Soro ? Depuis qu’il s’est dit prêt à rempiler à la présidence de l’Assemblée, il s’est retiré de la course. Restent le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, le secrétaire général de la présidence, Amadou Gon Coulibaly, et le ministre d’État, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko.

Un « ticket » Nord-Sud semblant être envisagé, « Kablan » a toutes ses chances, car c’est le seul qui ne soit pas originaire de la même région que le Nordiste Alassane Ouattara. Le nouveau Premier ministre pourrait alors être l’un des deux autres, avec un avantage certain pour Gon Coulibaly. En vogue chez les diplomates européens, l’hypothèse de voir Thierry Tanoh, le secrétaire général délégué à la présidence, accéder à ce dernier poste paraît prématurée.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici