Fermer

Cacao : fin du suspense à l’ICCO

Par Jeune Afrique

Des cabosses de cacao. Image d'illustration. © Cancillería del Ecuador/ Flickr creative commons

La semaine du 26 septembre a été tourmentée pour l’Organisation internationale du cacao (ICCO). Ses membres devaient élire à Londres un nouveau directeur exécutif, le mandat de l’Ivoirien Jean-Marc Anga arrivant à son terme.

Depuis des mois, les rumeurs attribuaient le poste à un représentant des pays consommateurs afin de contrebalancer le déménagement de l’organisation en Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de fèves. Donné favori, le Français Laurent Pipitone, directeur des études économiques de l’ICCO, a retiré à la dernière minute sa candidature, de même que le Belge Paul De Petter, manager Afrique de Barry Callebaut, les deux évoquant des « raisons personnelles ».

Restait seul en lice le Camerounais Hope Sona Ebai, en poste à la World Cocoa Foundation. Mais selon nos informations, il n’a pas fait l’unanimité. Les membres ont décidé de reconduire Jean-Marc Anga jusqu’en septembre 2018. Deux années de lourde transition, avec le déménagement de Londres à Abidjan, qui démarre en novembre.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici