Fermer

Affaire Karim Wade : la saga monégasque se poursuit

Par Jeune Afrique

Karim Wade, fils de l'ex-président sénégalais, à Paris le 16 janvier 2008. © Vincent Fournier / JA

C’est à Monaco, les 5 et 12 octobre, que se poursuivra la saga judiciaire opposant les avocats de l’État du Sénégal au tandem Karim Wade-Bibo Bourgi.

Le 26 septembre, la justice française avait débouté le Sénégal de sa demande de confiscation de deux appartements et d’un compte bancaire parisiens appartenant aux deux hommes, estimant que les faits pour lesquels ils ont été condamnés, au titre d’un enrichissement illicite et de complicité, « n’apparaissent pas constitutifs [d’une infraction] en droit français ».

À Monaco, l’État du Sénégal espère obtenir la confiscation d’une trentaine de comptes bancaires appartenant pour l’un à Karim Wade et pour les autres à l’homme d’affaires d’origine libanaise ou à ses associés. Pourrait suivre une procédure au Luxembourg, où Karim Wade est détenteur d’une assurance-vie.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici