Fermer

Burkina : Kaboré invité par le pape François pour parler de son pays, « exemple de tolérance religieuse »

Par Jeune Afrique

Roch Marc Christian Kaboré à Paris, le 3 septembre 2015. © Vincent Fournier/Jeune Afrique

Roch Marc Christian Kaboré est attendu le 20 octobre au Vatican, à l’invitation du pape François.

D’après l’entourage du président burkinabè, le souverain pontife souhaitait le recevoir car il considère que le Burkina est un « exemple de tolérance religieuse » entre chrétiens et musulmans ainsi qu’un « modèle démocratique » pour le continent depuis les élections réussies du 29 novembre 2015 qui ont mis fin à la transition post-Compaoré.

L’invitation papale a été transmise à Kaboré par le nonce apostolique à Ouagadougou. Selon ses proches, ce voyage est « très important » aux yeux du chef de l’État, catholique pratiquant qui se rend tous les dimanches à la messe. À Rome, il devrait profiter de son tête-à-tête avec le pape pour l’inviter au Burkina, où près de 20 % de la population est catholique.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici