Fermer

Sommet Afrique-France : Bamako attend (beaucoup) de beau monde

Par Jeune Afrique

Vue de Bamako, capitale du Mali. © Arensond/Wikimedia Commons

« À cent jours du sommet, treize chefs d’État ont déjà confirmé leur présence. Si l’on compare avec les précédents, nous sommes sur une bonne base et pouvons compter sur la participation de trente à quarante chefs d’État », confie une source proche du président malien.

Ibrahim Boubacar Keïta espère notamment la venue de Paul Kagame, son homologue rwandais. « S’il fait le déplacement, ce sera grâce à ses relations personnelles avec IBK, pas grâce à ses relations avec François Hollande », ajoute perfidement notre source. Prévu les 13 et 14 janvier 2017, le 27e sommet Afrique-France est une rencontre à hauts risques.

Quatorze mois après l’attentat de l’hôtel Radisson Blu, le Centre international de conférences de Bamako sera transformé en forteresse. Pour la protection des invités, qui circuleront en véhicules blindés, des unités spéciales de la police, de la gendarmerie et de la Garde nationale du Mali ont été formées avec une assistance technique française.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici