Fermer

Cameroun : Élie Nkamgueu, le parrain du gotha

Elie NKAMGUEU © DR © DR

Un think tank réunissant des chefs d’entreprise et des leaders d’opinion – le Club Efficience –, un Who’s Who devenu une référence (le Gotha noir) et une devise, « Démentir les préjugés par l’exemple »…

Élie Nkamgueu, 51 ans, a fait de la valorisation des talents noirs un sacerdoce. Et il aime à rappeler les événements qui l’y ont conduit : d’abord la visite dans son cabinet d’un petit patient africain étonné de découvrir un dentiste « marron », puis le gala de l’Association des pharmaciens africains de France, dans un cadre des plus prestigieux.

« D’un côté, j’étais atterré de me rendre compte que nos enfants n’avaient pas toujours des modèles dans lesquels se projeter, de l’autre, j’étais émerveillé par la richesse des ressources humaines noires. » Un mal, un remède. Avec deux autres compatriotes, le politologue Élias Fosso et le médecin Victor Tantcheu, Élie Nkamgueu a l’idée d’organiser des événements pour exposer ces réussites afin qu’elles servent d’exemple.

Dix ans ont passé, et les rendez-vous du Club Efficience sont pour chacun l’occasion d’étoffer son réseau. L’organisation propose des bourses d’excellence aux jeunes étudiants talentueux issus de milieux défavorisés et en parraine certains en entreprise. Préfacée par l’ex-ministre français Jean-Louis Borloo, postfacée par le footballeur Samuel Eto’o, la nouvelle édition du Gotha noir, qui paraît ce 26 septembre, est européenne.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici