Fermer

Burundi : pendant le sommet consacré à la crise dans son pays, Nkurunziza inaugurait un hôtel

Par Jeune Afrique

Le président (au centre) inaugurant le Palais de Nazareth, à Kobero le 8 septembre. © @BdiPresidence

Le contraste est saisissant.

Le 8 septembre, au moment même où ses homologues de la Communauté est-africaine (EAC) se réunissaient à Dar es-Salaam pour un sommet extraordinaire largement consacré à la crise burundaise, le président Pierre Nkurunziza, en tenue décontractée, inaugurait le complexe hôtelier Palais de Nazareth, à Kobero, à la frontière tanzanienne.

Vêtu d’un survêtement Adidas fermé jusqu’au menton, on le voit tester le matelas d’un lit aux parures kitsch ou arpenter les allées de cet hôtel bigarré aux allures de Disneyland. Pierre Nkurunziza n’a plus assisté à un sommet régional ou international hors du Burundi depuis la tentative de putsch du 13 mai 2015.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici