Fermer

Yokohama en pole position pour la 6e conférence de Tokyo pour le développement en Afrique

Par Jeune Afrique

Shinzo Abe, le premier ministre Japonais, à l'ouverture de la Ticad V, en juin 2013 à Yokohama. © Itsuo Inouye/AP/SIPA

À peine confirmé le succès de la sixième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (Ticad-VI), les 27 et 28 août à Nairobi (c’était la première fois que l’événement se tenait sur le continent), la question de savoir quelle sera la prochaine ville hôte a été posée aux organisateurs japonais, qui ont préféré botter en touche.

Plus que Kobe, parfois cité, ou Tokyo, il semble que la Ticad-VII retournera en 2019 à Yokohama, qui a déjà reçu les quatrième et cinquième éditions du rendez-vous afro-japonais. « La ville la plus proche de l’Afrique », selon la formule de Mami Suzuki, qui représentait la ville au Kenya, mériterait alors un peu plus son surnom.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici