Togo : Alberto Olympio au tribunal

Par Jeune Afrique

Alberto Olympio, leader du Parti des Togolais © Vincent Fournier / J.A.

L’opposant togolais, informaticien et homme d’affaires, doit comparaître le 17 août devant les juges du tribunal de première instance de Lomé.

Alberto Olympio fait face à ses anciens partenaires de Cauris Management dans une affaire de détournement portant sur près de 5 millions d’euros. Si l’un de ses conseils a fini par évoquer la théorie de l’acharnement politique, l’opposant s’est jusqu’ici refusé à faire publiquement un commentaire en ce sens.

Mandat d’arrêt pour « délit de fuite »

Pour le moment, le patron du Parti des Togolais, qui a promis de se défendre preuves à l’appui, est libre de ses mouvements malgré le mandat d’arrêt lancé contre lui par la justice togolaise pour « délit de fuite ».

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici