Télévision : « Bienvenue au Réfugistan », d’Anne Poiret

Image173704.jpg © QUARK PRODUCTIONS

La chaîne Arte diffusera le 21 juin le documentaire d'Anne Poiret, « Bienvenue au Réfugistan ».

Ce sont des zones en marge, où se retrouvent rassemblés ces civils que les conflits, les guerres ou les dictatures ont jetés sur les routes. Des zones que l’on appelle « camps de réfugiés », conçus pour être provisoires mais qui existent, parfois, depuis plusieurs dizaines d’années. Avec son nouveau documentaire, Bienvenue au Réfugistan, Anne Poiret interpelle directement le spectateur en l’invitant à se glisser dans la peau de l’une de ces 17 millions de personnes qui ont été contraintes de quitter leur chez-soi pour un ailleurs incertain.

Mais, comme dans ses précédents films sur le Soudan du Sud ou la Libye, la réalisatrice s’intéresse surtout à la matrice d’un système qui n’en finit pas de montrer ses limites. Il ne s’agit pas pour elle d’aller tourner des images misérabilistes dans les camps de Dadaab (Kenya), Nyarugusu (Tanzanie), Azraq (Jordanie) ou Idomeni (Grèce), mais de montrer le monstre bureaucratique – le HCR représente un budget de 7 milliards de dollars et compte quelque 9 000 collaborateurs – engendré par une communauté internationale qui apporte tant bien que mal « une solution technique faute de solution politique ».

 

Une solution qui consiste, en réalité, à parquer les indésirables, à les rendre invisibles : enfermés dans des prisons à ciel ouvert, les réfugiés sont certes maintenus en vie par l’aide humanitaire, mais privés de leurs droits fondamentaux comme la liberté de mouvement ou la possibilité de travailler. Si bien que certains d’entre eux, comme à Dadaab, dont la population atteint 350 000 âmes, envisagent le risque de mourir en rentrant chez eux comme une échappatoire possible à l’enfer du camp.

>> Bienvenue au Réfugistan, d’Anne Poiret, diffusion sur Arte le 21 juin à 22h30.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici