Tunisie : Mabrouk cherche un partenaire pour son pôle distribution

Par Jeune Afrique

L'enseigne Monoprix en Tunisie. © AFP

Selon les informations de "Jeune Afrique", le groupe familial tunisien Mabrouk, actif dans l'agroalimentaire, la grande distribution et la finance, a mandaté Roland Berger Strategy Consultants pour céder environ un quart du capital d'Exis, holding du pôle distribution.

Selon nos informations, Hakim El Karoui, associé du cabinet de conseil chargé de l’Afrique, a présenté à plusieurs investisseurs le projet suivant : stabiliser les activités en Tunisie, où Exis est un leader (via ses enseignes Monoprix et Géant) mais où la concurrence est très rude, et travailler ensuite à un déploiement dans d’autres pays du continent.

La mission devrait être compliquée, car les résultats de la société cotée Monoprix en Tunisie sont décevants (avec un chiffre d’affaires en hausse de 4,6 % en 2015, contre près de 10 % pour son principal concurrent, Magasin général). Seul espoir : l’ouverture d’ici à un an pour un investissement de 60 millions d’euros d’un second hypermarché Géant à Tunis de 10 000 m2 et d’une centaine de boutiques (pour une surface totale de 35 000 m2), le long de l’autoroute qui mène à Hammamet.

Des résultats en deçà des attentes en Afrique

En Afrique, la situation est également en deçà des attentes. Les activités en Libye (deux magasins) ont été lourdement affectées par la crise, et ni les projets situés au Maroc ni ceux concernant l’Algérie ne se sont concrétisés. Afif Bejaoui, qui pilotait ces développements, vient d’ailleurs de partir. D’après nos informations, le groupe Mabrouk a tenté de se rapprocher de Casino (dont il détient la franchise) pour que ce dernier l’accompagne capitalistiquement, mais sans succès, le groupe français étant engagé dans un vaste plan de désendettement. Mohamed Ali Mabrouk, le patron du pôle distribution, n’a plus qu’à trouver des financiers prêts à prendre des risques.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici