Union africaine : Kikwete sur orbite

Par Jeune Afrique

Image173854.jpg © VINCENT FOURNIER/J.A.

Ancien président tanzanien (2005-2015), Jakaya Kikwete est le candidat dont rêve l'Afrique du Sud pour la présidence de la Commission de l'Union africaine (UA).

Le gouvernement de ce pays a d’abord annoncé que Nkosazana Dlamini-Zuma, la titulaire du poste, ne se représenterait pas au terme de son mandat, en juillet, puis, soutenu par plusieurs capitales régionales, a officieusement chargé l’ancien président Thabo Mbeki de créer une dynamique autour d’une candidature Kikwete. Le Tanzanien ne manque pas d’atouts : il a déjà présidé l’UA, en 2008, et est actuellement envoyé spécial en Libye.

L’opération n’en est pas moins délicate pour Mbeki, la SADC (l’organisation régionale) s’étant prononcée pour une autre candidate : Pelonomi Venson-Moitoi, la ministre des Affaires étrangères du Botswana. L’élection aura lieu lors du prochain sommet de l’UA en juillet, au Rwanda.

 

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici