La Côte d’Ivoire met Huawei face à ses responsabilités

Par Jeune Afrique

Image172485.jpg © PMCI

L'équipementier de télécoms Huawei Technologies a maille à partir avec le gouvernement ivoirien, qui lui impute des malfaçons dans l'exécution de son contrat d'installation du réseau de fibre optique Backbone Ouest reliant Abidjan à San Pedro puis Tabou, Man, Odienné et Korhogo.

Les autorités ont donné jusqu’au mois de juin au groupe chinois pour remettre à niveau les quelque 1 000 kilomètres installés entre 2012 et 2015, financés par un prêt de la China Exim Bank de 27,5 milliards de F CFA (41,9 millions d’euros). Bruno Koné, le ministre de l’Économie numérique, soutenu par Daniel Kablan Duncan, le Premier ministre, a discuté pendant plus d’un an avec le gouvernement chinois et le quartier général de Huawei, à Shenzhen, pour obtenir une reprise des travaux. Jean-Euloge Soro-Kipeya, le directeur général de l’Agence nationale du service universel des télécommunications (Ansut), veille sur les réfections.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici