Livres : les héros ordinaires de l’Érythrée

Des réfugiés érythréens dans le camp d'Endabaguna, dans le nord de l'Ethiopie, en août 2011 © AFP

La « saga érythréenne » fort réussie du journaliste Léonard Vincent est désormais disponible en format poche.

Heureuse initiative que celle des éditions Payot & Rivages de proposer en livre de poche la remarquable enquête sur les Érythréens du journaliste Léonard Vincent. Depuis sa première publication, en 2012, ce qu’il nomme « la saga érythréenne » – dont il veut croire qu’elle « reprendra quand le régime actuel quittera la scène, aussi brutalement qu’elle s’est tue soudain, en septembre 2001 » – est sortie des tréfonds de l’actualité.

En quelques années, l’Érythrée, véritable prison à ciel ouvert interdite aux regards étrangers, est devenue « un pays que l’on peut situer sur une carte, des visages que l’on croit avoir vus », écrit-il en avant-propos. L’afflux de migrants en Europe n’y est pas pour rien. Raison de plus pour lire ou relire l’histoire passionnante de ce pays à travers la plume poétique de l’auteur et le témoignage poignant de « ses véritables héros » : ceux qui ont pris « la décision folle » de quitter leur pays et de « subir mille morts » dans l’espoir « de trouver le repos d’une vie ordinaire ».

éd. Rivages poche

Les Erythréens, de Léoonard Vincent © éd. Rivages poche

>> Les Érythréens, de Léonard Vincent, éd. Rivages poche, 240 pages, 7,50 euros

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici