RDC : Serge Kakudji, le mix en or

Image192218.jpg © 

Dresser la liste des personnalités qui marqueront l’Afrique en cette année qui débute est un exercice périlleux, même si les élections, les crises dont l’épilogue se fait attendre ou les événements sportifs et culturels mettront certainement en avant des protagonistes bien connus. Jeune Afrique vous propose une liste non-exhaustive. Parmi eux, Serge Kakudji, contre-ténor.

C’est sur la scène du Théâtre national de Bretagne, à Rennes, en France, que Serge Kakudji terminera le 21 mai une tournée (dont les dernières dates sont déjà quasi complètes) qui l’aura amené à parcourir le monde, de Brisbane, en Australie, à Kinshasa, en passant par Paris, Bruxelles, Athènes… Pendant deux ans, le contre-ténor congolais et ses douze musiciens auront ravi les spectateurs venus découvrir Coup fatal, formidable spectacle mêlant subtilement musiques congolaises et musique baroque européenne.

De sa voix de fausset, à seulement 26 ans, Serge Kakudji interprète avec élégance des arias de Bach ou de Haendel sur une orchestration de likembes, guitares, percussions et marimbas. Un spectacle complet que ce natif de Kolwezi (Katanga), qui a grandi à Lubumbashi, a composé avec Fabrizio Cassol, sous la direction artistique du chorégraphe Alain Platel.

Lire les autres articles du dossier

«Ils feront l'Afrique en 2016»