Tchad : Idriss Déby Itno repart en campagne

Idriss Déby Itno à Abuja, en mai 2015. © Sunday Alamba/AP/SIPA

Dresser la liste des personnalités qui marqueront l’Afrique en cette année qui débute est un exercice périlleux, même si les élections, les crises dont l’épilogue se fait attendre ou les événements sportifs et culturels mettront certainement en avant des protagonistes bien connus. Jeune Afrique vous propose une liste non-exhaustive. Parmi eux, Idriss Déby Itno, Président du Tchad.

Les élections en Centrafrique, la lutte contre Boko Haram (qu’il mène depuis 2015), le chaos libyen, le bourbier malien (où il compte encore de nombreux soldats) : Idriss Déby Itno, que l’on dit fatigué à l’âge de 63 ans, sera au cœur des dossiers chauds en 2016 – une fois de plus. Mais le président tchadien, au pouvoir depuis près de vingt-cinq ans, aura aussi fort à faire chez lui. Cinq ans après avoir été réélu confortablement en raison du boycott de l’opposition, Déby remettra en jeu son mandat, en avril ou en mai, dans un contexte délicat.

Alors que les caisses de l’État sont vides et devraient le rester dans les mois à venir, en raison notamment des efforts de guerre et de la chute des cours du pétrole, et que Boko Haram a fait du pays l’une de ses cibles principales, il devra faire face à une opposition divisée mais décidée, cette fois, à participer au jeu électoral. Celui qui est devenu incontournable sur le front antijihadiste aux yeux de Paris pourrait également voir les vieux démons ressurgir : plusieurs sources évoquent un embryon de rébellion dans le sud de la Libye.

Lire les autres articles du dossier

«Ils feront l'Afrique en 2016»

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici