RDC : Moïse Katumbi, à la tête de la fronde

Moïse Katumbi, dernier gouverneur de l'ex-Katanga © Federico Scoppa / AFP

Dresser la liste des personnalités qui marqueront l’Afrique en cette année qui débute est un exercice périlleux, même si les élections, les crises dont l’épilogue se fait attendre ou les événements sportifs et culturels mettront certainement en avant des protagonistes bien connus. Jeune Afrique vous propose une liste non-exhaustive. Parmi eux, Moïse Katumbi, opposant au président Joseph Kabila.

Transfuge de la majorité, Moïse Katumbi n’a pas encore dévoilé ses ambitions présidentielles. Mais, à 51 ans, l’homme d’affaires, qui a notamment fait fortune dans la pêche et les mines avant de s’engager en politique en 2006, s’affirme désormais comme le candidat le plus sérieux de l’opposition face au camp du chef de l’État lors des prochaines échéances électorales.

Favorable à la mise en place d’un front républicain contre tout « glissement » du calendrier électoral, le très populaire et dernier gouverneur de l’ex-Katanga prendra officiellement les commandes en 2016 du « G7 », ce groupe de sept partis éjectés de la coalition au pouvoir parce que farouchement opposés à un éventuel troisième mandat de Joseph Kabila.

Lire les autres articles du dossier

«Ils feront l'Afrique en 2016»

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici