Arts : Simon Njami s’empare de Dak’Art

Simon Njami, commissaire de l'exposition "Metropolis Afrique Capitales". © DR

Dresser la liste des personnalités qui marqueront l’Afrique en cette année qui débute est un exercice périlleux, même si les élections, les crises dont l’épilogue se fait attendre ou les événements sportifs et culturels mettront certainement en avant des protagonistes bien connus. Jeune Afrique vous propose une liste non-exhaustive. Parmi eux, Simon Njami, commissaire d'exposition.

L’influent curateur sera le commissaire de la douzième Biennale de Dakar (Dak’Art), au Sénégal, prévue du 3 mai au 2 juin 2016. Alors que la plus vieille biennale du continent est plombée par des problèmes d’organisation, Njami, 54 ans, a accepté le défi pour en relever le niveau.

Ce spécialiste de Léopold Sédar Senghor, lui-même écrivain, essayiste, cofondateur de la Revue noire, est précédé par sa bonne réputation, acquise en tant que commissaire de nombreuses expositions (parmi lesquelles « Africa Remix », au centre Pompidou, à Paris, et Les Rencontres africaines de la photographie, à Bamako) ou que conseiller artistique de la Fondation Sindika Dokolo, à Luanda.

Lire les autres articles du dossier

«Ils feront l'Afrique en 2016»