Mines

Mines : le Sénégal veut relancer le projet Falémé

Mine de fer. © Reuters

Selon nos informations, malgré une conjoncture très défavorable pour les mines de fer, Dakar multiplie les initiatives pour relancer le projet de Falémé.

Celui-ci avait été arrêté après que des contentieux judiciaires ont opposé l’État sénégalais au sud-africain Kumba Resources et au franco-indien ArcelorMittal.

Selon nos informations, une mission organisée par Aly Ngouille Ndiaye, le ministre de l’Industrie et des Mines, avec ses homologues des Infrastructures et de l’Économie maritime, a séjourné du 21 au 27 novembre en Afrique du Sud. Objectif : voir ce qui s’y fait de mieux dans les domaines minier, sidérurgique, ferroviaire et portuaire.

Priorités

La délégation sénégalaise a notamment visité les installations de Transnet, le géant sud-africain de la logistique et des transports.

Quelques jours plus tôt, les autorités sénégalaises avaient réuni à Dakar des opérateurs internationaux, parmi lesquels China Railway Construction et un consortium sud-africain formé par Transnet et Ntonga Group, pour discuter du projet, qui compte parmi les 27 priorités du plan Sénégal émergent et dont l’exploitation est désormais envisagée en 2020.

Selon les estimations des autorités sénégalaises, l’exploitation effective du gisement de fer de Falémé devrait permettre une production annuelle de 15 millions de tonnes de fer dans nu délai de dix ans, avant une hausse de la production à 25 millions de tonnes dans les 20 ans.

Fermer

Je me connecte