« Allô, Roch ? » : ces chefs d’État qui ont félicité le nouveau président burkinabè

Par Jeune Afrique

Roch Marc Christian Kaboré, le 4 septembre 2015 à Paris. © AFP

Dans les jours qui ont suivi son élection à la présidence de la République, Roch Marc Christian Kaboré a reçu les félicitations de plusieurs chefs d'État.

Du Français François Hollande au Guinéen Alpha Condé, en passant par le Malien Ibrahim Boubacar Keïta, son « grand frère » (les deux hommes ont noué des liens solides à l’époque où ils présidaient l’Assemblée nationale de leurs pays respectifs), et le Nigérien Mahamadou Issoufou, l’un des plus fermes soutiens à sa candidature.

L’Ivoirien Alassane Ouattara l’a lui aussi appelé, pour souligner notamment la nécessité de préserver de bonnes relations entre les deux voisins. Avant même l’annonce officielle des résultats, son ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, principal supporter de Kaboré à Abidjan, a pour sa part adressé ses félicitations à l’état-major du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici