Électricité en Afrique : clap d’ouverture pour la Borloo Week

Par Jeune Afrique

Jean-Louis Borloo avec les maires de Kinshasa et de Niamey, en avril, à Paris. © FRANCOIS GUILLOT/AFP

Président d'Énergies pour l'Afrique, le Français Jean-Louis Borloo s'apprête à vivre une quinzaine africaine sous les sunlights.

Une trentaine de membres du Parlement panafricain sont attendus à Paris le 3 novembre, dont son président, le Camerounais Roger Nkodo Dang, qui prendra la parole devant l’Assemblée nationale. Objectif : soutenir l’initiative de l’ancien ministre, qui lève des fonds afin d’« éclairer l’Afrique ». Dans le même but, des délégations de haut niveau issues des quatre principales organisations intergouvernementales du continent (Cedeao, Ceeac, Comesa, SADC) seront reçues le 10 novembre par François Hollande.

Une grande exposition « Lumières d’Afrique », avec la participation de 54 artistes venus des 54 pays africains, sera inaugurée au Palais de Chaillot, à Paris

Au cours des deux jours suivants, à La Valette (Malte), une présentation de l’ensemble du projet sera faite aux chefs d’État et de gouvernement participant au sommet Europe-Afrique sur les migrations. Parallèlement, une grande exposition « Lumières d’Afrique », avec la participation de 54 artistes venus des 54 pays africains, sera inaugurée au Palais de Chaillot, à Paris. Un vrai « show Borloo » – lequel a rencontré tous les chefs d’État du continent, sauf un : le Rwandais Paul Kagamé. Ce devrait être bientôt chose faite.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici