Tunisie : tour de vis médiatique ?

Par Jeune Afrique

Bghouri Neji président du SNJT © DR/Facebook

Les décrets-lois 115 et 116 qui régissent les médias tunisiens étant en cours de révision, les représentants de la société civile font des propositions.

Certains patrons de presse et le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) suggèrent par exemple de créer un Conseil de la presse, qui serait une sorte de modérateur de la profession. Mais ils souhaitent aussi que ledit conseil soit habilité à gérer le budget de la publicité des entreprises publiques et à sanctionner financièrement les médias qui prendraient trop de libertés avec « l’éthique ».