Bisbilles entre Tullow et Total autour d’un pipeline ougandais

Par Jeune Afrique

Guy Maurice, le "Monsieur Afrique" de Total © Bruno Lévy pour J.A.

Selon nos informations, Tullow Oil, mené par l'Irlandais Tim O'Hanlon, et Total, que pilote le Français Guy Maurice en Afrique, ne s'accordent pas sur le trajet que devra emprunter leur futur oléoduc.

Celui-ci doit exporter le pétrole ougandais du lac Albert, projet conduit avec China National Offshore Oil Corporation (Cnooc). Alors que Tim O’Hanlon privilégie un itinéraire passant par le nord du Kenya – et les programmes de Tullow Oil en cours dans ce pays -, Guy Maurice ne veut pas en entendre parler.

Trajet(s)

« L’insécurité règne dans cette région, et il est compliqué d’exporter depuis l’arrivée de ce trajet nord au port de Lamu, sur une côte difficile, explique le patron Exploration et Production de Total en Afrique. Nous préférons un pipeline passant plus au sud, soit au Kenya, en reliant le port de Mombasa, soit en Tanzanie, jusqu’au port de Tanga (au nord-est du pays). Total ne soutiendra pas un projet dont il doit supporter un tiers des coûts (estimés à 15 milliards de dollars) si les conditions ne sont pas satisfaisantes. »

Au contraire, « il est tout à fait possible d’intégrer la dimension sécuritaire dans les coûts ! » soutient Tim O’Hanlon. Selon lui, faire passer le pipeline en Tanzanie ou dans le sud du Kenya ne serait pas économiquement viable, le chantier serait plus long ou plus cher. Il convient aussi, dit-il, de suivre les recommandations des pays hôtes, notamment le Kenya, favorable à la route nord.