Le Botswana accorde l’asile à 10 footballeurs érythréens

Par Jeune Afrique

Dix footballeurs de l'équipe d'Érythrée ont obtenu le droit d'asile au Botswana. © Simon Maina/AFP

Le 13 octobre ils avaient refusé de regagner l'Érythrée après avoir disputé un match au Botswana.

Ils risquaient gros, mais le jeu en valait la chandelle : les dix footballeurs érythréens qui avaient refusé de rentrer dans leur pays après avoir disputé un match au Botswana, le 13 octobre, ont obtenu le droit d’asile.

Leur avocat a annoncé, le 29 octobre, qu’ils allaient maintenant être transférés vers un camp de réfugiés dans le nord-est du pays. En 2007, c’est à l’Angola que six joueurs avaient demandé l’asile. En 2009, ils ont été douze à entreprendre la même démarche au Kenya et dix-sept en Ouganda, trois ans plus tard.