mot cléRésultat par mot clé:cinéma marocain

Maroc : prêts pour la révolution culturelle

La culture n'est pas une marchandise comme une autre. Elle ne demande pas non plus à être sacralisée. Elle demande qu'on la protège et qu'on lui donne les moyens de se déployer. Cela passe par une vraie vision de son développement que peu de pays - à quelques exceptions près, comme la France - ont porté dans[...]

Maroc : Mohamed Majd, fidèle parmi les fidèles

Maroc : Mohamed Majd, fidèle parmi les fidèles

Disparu à l’âge de 73 ans, l’acteur laisse l’empreinte d’un géant dans un cinéma marocain en pleine croissance. Loin encore du star-système.[...]

Olivier Barlet : 'Les films africains d'aujourd'hui sont décomplexés'

Olivier Barlet : "Les films africains d'aujourd'hui sont décomplexés"

Grand connaisseur de la situation du cinéma sur le continent, le directeur des publications du site Africultures, Olivier Barlet, analyse l'évolution de ces dix dernières années.[...]

Maroc : un cinéma souverain ?

Maroc : un cinéma souverain ?

Ils sont nombreux, les réalisateurs, à porter haut les couleurs du royaume. Et ce grâce, notamment, au système de subventions mis en place par l'État marocain depuis des années. Mais ce mécanisme peut-il perdurer tout en préservant la liberté de création ?[...]

Festival de Khouribga : le film burkinabè 'Bayiri la patrie' remporte le prix Sembène Ousmane

Festival de Khouribga : le film burkinabè "Bayiri la patrie" remporte le prix Sembène Ousmane

La soirée de clôture de la 15e édition du Festival de cinéma africain de Khouribga a eu lieu samedi soir. "Bayiri la patrie", du Burkinabè Pierre Yaméogo, remporte le prix le plus prestigieux.[...]

'Mort à vendre' : le spleen d'une jeunesse marginalisée vue par le Marocain Faouzi Ben Saïdi

"Mort à vendre" : le spleen d'une jeunesse marginalisée vue par le Marocain Faouzi Ben Saïdi

Présenté au festival de cinéma de Khouribga, le troisième long-métrage du réalisateur marocain Faouzi Ben Saïdi, "Mort à vendre", s'inscrit dans un contexte tragique. Celui d'une jeunesse désorientée et victime de l'indifférence générale.[...]

Leïla Kilani : 'Au Maroc, les réactions à 'Sur la planche' sont passionnelles'

Leïla Kilani : "Au Maroc, les réactions à 'Sur la planche' sont passionnelles"

Après deux documentaires remarqués, la réalisatrice marocaine Leïla Kilani se lance dans la fiction. Film coup-de-poing, "Sur la planche" explore la part d'ombre de Tanger et raconte le difficile combat pour survivre d'un quator de jeunes filles.[...]

Voir tous les dossiers
Flux RSS Jeune Afrique - Tenez-vous au courant des derniers articles publiés en souscrivant au fil d'information RSS de Jeune Afrique - En savoir plus