mot cléRésultat par mot clé:émeute

Arabie saoudite : reddition massive d'immigrés après des émeutes meurtrières

Arabie saoudite : reddition massive d'immigrés après des émeutes meurtrières

Des milliers d'immigrés illégaux se sont rendus dimanche à la police saoudienne après des émeutes nocturnes meurtrières dans un quartier pauvre de Ryad, liées à la campagne de répression contre l'immigration clandestine.[...]

Racisme : la chasse au faciès continue en Russie

Racisme : la chasse au faciès continue en Russie

Le 10 octobre, un homme est poignardé dans la banlieue de Moscou par un Caucasien. Des émeutes anti-immigrés s'ensuivent. Que fait la police ? Elle rafle les étrangers en situation irrégulière.[...]

Suède : un modèle en miettes

Suède : un modèle en miettes

Après une semaine d'émeutes à Stockholm et ailleurs, l'image du paradis social-démocrate, temple de la tolérance et archétype de l'intégration des populations immigrées, en a pris un sacré coup.[...]

Mohamed Mechmache, pompier de banlieue

Mohamed Mechmache, pompier de banlieue

Fils d'Algériens, le président de l'association ACLeFeu est un pur produit des marges sombres de la Ville Lumière, où il entend bien apporter la paix.[...]

Quand les petites mains chinoises d'Apple jouent des poings

Quand les petites mains chinoises d'Apple jouent des poings

Huit cent mille salariés chinois travaillent pour Apple dans des conditions tellement dures que, du Shanxi au Henan, les révoltes se multiplient. Pas très bon pour l'image cool et branchée de la multinationale ![...]

Algérie : haro sur l'informel

À la veille de la rentrée politique, le gouvernement a lancé une opération de démantèlement des espaces commerciaux illicites.[...]

Marc Gbaffou : l'Afrique du Sud, c'est 'une multitude d'opportunités pour l'expatrié'

Marc Gbaffou : l'Afrique du Sud, c'est "une multitude d'opportunités pour l'expatrié"

Marc Gbaffou, un Ivoirien de 39 ans, vit à Johannesburg depuis 1997. Il dirige l'association African Diaspora Forum, créée en 2008 après des violences contre les immigrés subsahariens.[...]

Chine : émeutes à 'Chocolate City'

Chine : émeutes à "Chocolate City"

Dans un quartier de Canton, en Chine, où vivent près de deux cent mille Africains, la mort d'un Nigérian dans un commissariat de police a mis le feu aux poudres. Explications.[...]

Exclusif - Rodney King : 'La ségrégation raciale perdure, même si les choses s'améliorent'

Exclusif - Rodney King : "La ségrégation raciale perdure, même si les choses s'améliorent"

Le 17 juin, jour où "Jeune Afrique" (n° 2684) publiait dans ses colonnes un entretien exclusif avec Rodney King, ce dernier était retrouvé sans vie dans sa piscine. Après avoir été passé à tabac par quatre policiers en 1991, il était devenu le symbole des violences policières commises contre les[...]

Nigeria : le groupe islamiste Boko Haram revendique les attentats de Kaduna

Nigeria : le groupe islamiste Boko Haram revendique les attentats de Kaduna

Le groupe islamiste Boko Haram a revendiqué lundi 18 juin les attentats suicides qui ont visé la veille trois églises de l'État de Kaduna, dans le nord du Nigeria.[...]

Mali : à l'arrière du front, l'inquiétude

Mali : à l'arrière du front, l'inquiétude

Tandis que les combats opposant l'armée aux rebelles se poursuivent dans le Nord, le reste du pays est en proie à l'inquiétude et à des accès de violence anti-Touaregs.[...]

Algérie : la facture des émeutes de janvier 2011

Algérie : la facture des émeutes de janvier 2011

Selon Amara Latrous, président de l’Union des assureurs et réassureurs (UAR) algériens, la facture des émeutes du mois de janvier dernier s’élève à 500 millions de dinars (environ 5 millions d’euros). Les compagnies ont indemnisé commerçants et entreprises victimes de dommages et assurés contre les[...]

Algérie : le "printemps algérien" et l'intox médiatique

Philosophe et chroniqueur, Mohamed Bouhamidi revient sur la tempête médiatique autour du "printemps algérien".[...]

Présidentielle camerounaise : Paul Biya, le président inoxydable

Présidentielle camerounaise : Paul Biya, le président inoxydable

Le 9 octobre, Paul Biya, 78 ans, chef de l’État depuis 1982, a brigué sans risque un nouveau septennat. Cet homme énigmatique, que la stabilité de son pays obsède au point de défier l’usure du temps, en est convaincu : les Camerounais ne sont pas encore mûrs pour le changement. Une certitude discutable, qui dissimule une[...]

Financements occultes : Bourgi fait du rétropédalage sur le cas Wade

Financements occultes : Bourgi fait du rétropédalage sur le cas Wade

Devant la police française, Robert Bourgi a affirmé s’être "trompé" en accusant le président sénégalais Abdoulaye Wade et son fils Karim d’avoir contribué au financement occulte de la campagne de Jacques Chirac en 2002.[...]

Tunisie : un été en état d'urgence

Tunisie : un été en état d'urgence

En une semaine, la confusion s’est muée en inquiétude. Des rassemblements de contestataires ont eu lieu dans plusieurs villes et dégénéré en épisodes violents. Qui les orchestre ? Pourquoi le gouvernement et les politiques ne s’expriment-ils pas plus clairement sur le sujet ?[...]

Sénégal : pourquoi Karim Wade a pris la plume

Sénégal : pourquoi Karim Wade a pris la plume

Karim Wade l’a écrit : il refuse toute transmission dynastique du pouvoir. Une mise au point nécessaire face à la colère de la rue. Pas sûr que cela suffise.[...]

Sénégal : face aux émeutes, le gouvernement menace de 'réprimer avec la dernière énergie'

Sénégal : face aux émeutes, le gouvernement menace de "réprimer avec la dernière énergie"

Le gouvernement sénégalais à mis en garde les émeutiers mardi, vingt-quatre heures après les violentes émeutes contre les coupures de courant à Dakar, se disant prêt à employer la force. La venue du président sénégalais Abdoulaye Wade au sommet de l'Union africaine à Malabo semble compromise.[...]

Bouazizi, jacqueries et Confucius

Bouazizi, jacqueries et Confucius

Alexandre Kateb, économiste et maître de conférences à Sciences-Po, analyse l'attrait exercé par le "miracle économique" chinois sur les peuples arabes....et l'linfluence des révolutions tunisienne et égyptienne sur l'Empire du Milieu.[...]

Analyse : en Chine aussi, les émeutes ont un prix

Comme Mohamed Bouazizi, le marchand ambulant dont le suicide est à l’origine du « printemps arabe », Wang Lianmei, petite vendeuse de rue de 20 ans, enceinte, a été brutalisée par la police locale d’une bourgade de la province chinoise du Guangdong, le 10 juin. Comme à Sidi Bouzid le 17 décembre, une[...]

Nouvelles émeutes dans le Sud du Burkina Faso

Nouvelles émeutes dans le Sud du Burkina Faso

De nouvelles violences ont touché vendredi une ville du sud du Burkina Faso, Manga, mais des policiers entrés en mutinerie mercredi, ont appelé à y mettre fin après concertation avec le gouvernement.[...]

Burkina Faso : les mutineries s'étendent aux forces de police dans tout le pays

Burkina Faso : les mutineries s'étendent aux forces de police dans tout le pays

Fin de semaine agitée pour Blaise Compaoré. Une nouvelle mutinerie, de policiers cette fois, a éclaté à Ouagadougou et d'autres villes du Burkina Faso, après que de violentes émeutes ont secoué Koudougou. Et l'opposition appelle à une grande manifestation contre le régime samedi.[...]

Burkina Faso : Koudougou continue à se rebeller

Burkina Faso : Koudougou continue à se rebeller

De nouvelles manifestations violentes ont eu lieu mercredi dans la ville de Koudougou au centre du Burkina Faso, qui est le berceau de la contestation contre le pouvoir.[...]

Des militaires burkinabè tirent et pillent dans les rues de Ouagadougou

Des militaires burkinabè tirent et pillent dans les rues de Ouagadougou

Des soldats burkinabè sont descendus dans les rues de Ouagadougou dans la nuit de mardi à mercredi et ont tiré des coups de feu en l’air. Cinq d’entre eux ont été condamnés dans une "affaire de moeurs".[...]

Algérie : Bouteflika annonce des 'réformes globales'

Algérie : Bouteflika annonce des "réformes globales"

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika s'est engagé samedi à ouvrir une "nouvelle page sur la voie des réformes globales", y compris politiques, dans une réponse aux manifestations qui secouent le pays en faveur du changement de régime.[...]

Burkina Faso : les étudiants dénoncent les exactions de la police de Compaoré

Burkina Faso : les étudiants dénoncent les exactions de la police de Compaoré

Quand un étudiant meurt dans des conditions obscures. Que ses camarades accusent la police et que celle-ci tire sur les manifestants qui réclament la vérité, l'État doit intervenir pour rétablir l'ordre. Mais malgré les appels au calme du président Blaise Compaoré, la colère ne faiblit pas.[...]

Algérie : comment Bouteflika fait face

Algérie : comment Bouteflika fait face

Malgré les rumeurs sur son état de santé et son relatif silence, le chef de l’État algérien semble avoir gardé la main. Mais sa succession n’est plus un sujet tabou.[...]

Révolution(s) arabe(s) : et l'Algérie ?

Révolution(s) arabe(s) : et l'Algérie ?

En Algérie, les causes du mécontentement sont les mêmes qu'en Tunisie ou en Égypte : chômage, corruption, jeunesse marginalisée, système politique verrouillé... Mais si l’embryon de révolte n’a pour l’instant pas pris, de profondes et rapides réformes sont plus que jamais indispensables.[...]

Plus de 100 morts depuis le début des émeutes en Libye d'après HRW

Plus de 100 morts depuis le début des émeutes en Libye d'après HRW

Au moins 104 personnes ont été tuées en Libye depuis le début de la contestation mardi, a affirmé dimanche l'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch (HRW), après de nouveaux heurts meurtriers samedi entre forces de sécurité et manifestants.[...]

Le bilan des émeutes libyennes dépasse les 80 morts selon une ONG, Tripoli coupe Internet

Le bilan des émeutes libyennes dépasse les 80 morts selon une ONG, Tripoli coupe Internet

Les forces de sécurité gouvernementales ont tué au moins 84 personnes en Libye durant les trois jours de manifestations, a affirmé samedi l'organisation Human Rights Watch, en s'appuyant sur des témoignages de membres du personnel hospitalier et de témoins.[...]

Algérie : attention à la marche

Abdelaziz Bouteflika a enfin parlé. Un mois après les émeutes qui ont éclaté dans vingt des quarante-huit wilayas (préfectures) que compte le pays. Ses propos sont rapportés par le communiqué du Conseil des ministres du 3 février. Après s’être incliné en mémoire des victimes (quatre morts, dont un[...]

Algérie : la marche du 12 février maintenue malgré les annonces de Bouteflika

Algérie : la marche du 12 février maintenue malgré les annonces de Bouteflika

La Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD) en Algérie, regroupant opposition et société civile, a maintenu samedi sa marche du 12 février à Alger, malgré les mesures de libéralisation du président Abdelaziz Bouteflika, indiquent les organisateurs.[...]

Révolution tunisienne : 'Facebook m'a tuer'

Révolution tunisienne : "Facebook m'a tuer"

Fermé en août 2008, le réseau social  Facebook avait été rapidement rouvert sur intervention de l’ex-président Ben Ali en personne. Heureuse décision ![...]

Le Maroc s'insurge contre des 'fausses informations' diffusées par des médias espagnols

Le Maroc s'insurge contre des "fausses informations" diffusées par des médias espagnols

Rabat a convoqué l'ambassadeur d'Espagne pour protester contre la diffusion de "fausses nouvelles" sur des mouvements de troupes marocaines qui auraient eu pour but de prévenir d'éventuelles émeutes sociales. Un nouvel épisode des rapports conflictuels entretenus par les deux voisins méditerranéens.[...]

Égypte : Hosni Moubarak nomme des proches dans le nouveau gouvernement

Égypte : Hosni Moubarak nomme des proches dans le nouveau gouvernement

Après avoir annoncé la démission du gouvernement hier soir, le président égyptien a nommé aujourd'hui un vice-premier ministre et un nouveau Premier ministre pour diriger le pays à ses côtés.[...]

Deux nouveaux morts lors de manifestations violentes en Égypte

Deux nouveaux morts lors de manifestations violentes en Égypte

Malgré l’interdiction de manifester et le blocage de certains réseaux sociaux sur internet, de nouvelles protestations ont eu lieu en Égypte mercredi. Le bilan des émeutes est de six tués depuis mardi. Un nouvel appel à la mobilisation a été lancé pour vendredi.[...]

Tunisie : comment Ben Ali est devenu l'ombre de lui-même

Tunisie : comment Ben Ali est devenu l'ombre de lui-même

Un ancien ministre qui connaît l’ex-président de longue date et entretenait avec lui un rapport privilégié, nous livre, sous le sceau de l’anonymat, sa perception de la fin de régime.[...]

Algérie : l'ancien numéro 2 du FIS inculpé d' 'incitation à la rébellion armée'

Algérie : l'ancien numéro 2 du FIS inculpé d' "incitation à la rébellion armée"

Arrêté au cours des émeutes de début janvier à Alger, l’ancien numéro 2 du Front islamique du salut, Ali Belhadj, a été inculpé pour "atteinte à la sécurité de l’État" et "incitation à la rébellion armée".[...]

L'Union du Maghreb sur Internet !

C’est avant tout grâce aux nouvelles technologies que l’on se donne le mot. La jeune génération, majoritaire parmi les manifestants, est familière de ces outils qui échappent un peu plus que d’autres aux autorités. Les pages « Émeutes » se sont multipliées sur Twitter ou Facebook – ce dernier[...]

Tunisie : les raisons de la colère

Tunisie : les raisons de la colère

La révolution tunisienne reflète la désespérance d’une jeunesse maghrébine en quête de repères, frappée par le chômage et frustrée par l’absence de perspectives.[...]

Émeutes : comment Bouteflika a géré la crise algérienne

Émeutes : comment Bouteflika a géré la crise algérienne

Début janvier, alors que l'onde de choc tunisienne gagnait l'Algérie, des émeutes ont éclaté à travers le pays. Le président est resté silencieux mais le pouvoir a donné des gages sur les terrains économique et social.[...]

Algérie : l'onde de choc

Si tout a commencé à Sidi Bouzid, en Tunisie, la vague de mécontentement a également touché le pays voisin. Notamment le quartier de Bab el-Oued à Alger. Le pouvoir a rapidement réagi.[...]

Tunisie : suicide en direct

La tentative désespérée du président Ben Ali a – bien involontairement – ouvert la voie à une issue inévitable.[...]

Ben Ali fuite et fin

Ben Ali fuite et fin

La révolution tunisienne a eu raison d’un régime en place depuis vingt-trois ans et que l’on croyait inamovible. Une chute devenue inéluctable devant l’ampleur de la colère populaire. Récit de journées historiques.[...]

Tunisie : le palais présidentiel de Carthage pris d'assaut par l'armée

Tunisie : le palais présidentiel de Carthage pris d'assaut par l'armée

L'armée a repris le contrôle du palais présidentiel de Carthage qui était occupé depuis 48 heures par des membres de la milice favorable à l'ex-président Ben Ali. Les arrestations se comptent par centaines.[...]

La Tunisie branchée sur la rumeur de la rue

La Tunisie branchée sur la rumeur de la rue

Difficile de démêler le vrai du faux en Tunisie, alors que le manque d'information donnée par les autorités sur les membres de l'ancien pouvoir favorise les rumeurs de toutes sortes. On a cependant appris l'arrestation - non encore officielle - d'un des gendres de ben Ali, Slim Chiboub.[...]

Ben Ali fuit la Tunisie, Mohamed Ghannouchi prend le pouvoir

Ben Ali fuit la Tunisie, Mohamed Ghannouchi prend le pouvoir

Sous la pression de l'armée, le président Ben Ali s'est enfui de Tunisie, en avion, et est arrivé à Jeddah vers 00h30. Le Premier ministre Mohamed Ghannouchi assure l'intérim du pouvoir. Le chef d'état-major des armées, le général Rachid Ammar, a rendu possible cette transition. Des consultations avec les partis politiques doivent[...]

Ambiance de fin de règne pour Ben Ali, après 23 ans de pouvoir en Tunisie

Ambiance de fin de règne pour Ben Ali, après 23 ans de pouvoir en Tunisie

Défections en série au sein du RCD, le parti présidentiel, armée déployée, état d'urgence instauré et tentative de fuite en France de la famille du gendre du président Ben Ali... La fin de règne approche vraisemblablement pour le chef de l'État tunisien, au pouvoir depuis 23 ans.[...]

Le jour où Ben Ali a été renversé

Le jour où Ben Ali a été renversé

Vendredi matin, les Tunisois se sont levés avec l'impression que le discours très prometteur de Ben Ali, la veille au soir, ne se traduirait pas en actes concrets. Sauf s'ils maintenaient la pression sur le gouvernement. Pari gagné, au delà de leurs espérances : Ben Ali a quitté la Tunisie... Et a atterri à Jeddah, en Arabie saoudite.[...]

Ben Ali : 'Je vous ai compris'

Ben Ali : "Je vous ai compris"

Dans un discours historique, prononcé en arabe dialéctal avec un ton humble, le président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali a annoncé qu'il ne se représentait pas en 2014 et qu'un vaste plan de démocratisation allait être mis en oeuvre. Liberté de la presse, reconnaissance de tous les partis d'opposition et du droit de manifester... La Tunisie[...]

Le jeudi 13 janvier, journée historique

Le jeudi 13 janvier, journée historique

Malgré le couvre-feu, des émeutiers ont poursuivi leurs actions dans la banlieue de Tunis, dans la nuit de mercredi à jeudi. Au moins deux personnes auraient été tuées selon des témoins. Récit des événements en direct sur jeuneafrique.com.[...]

La révolte d'Abobo contre les forces de l'ordre

La révolte d'Abobo contre les forces de l'ordre

Au moins sept membres des forces de l’ordre ont été tuées dans des affrontements avec des habitants du quartier d’Abobo (réputé pro-Ouattara) à Abidjan depuis mardi matin. Un couvre-feu a été instauré jusqu'à vendredi.[...]

Le couvre-feu décrété à Tunis, le ministre de l'Intérieur limogé

Le couvre-feu décrété à Tunis, le ministre de l'Intérieur limogé

Le gouvernement tunisien a pris les premières mesures pour mettre fin aux émeutes dans le pays. Le Premier ministre Mohamed Ghannouchi a ainsi annoncé l'éviction du ministre de l'Intérieur et la libération des manifestants détenus. Mais cela n'a pas empêché les affrontements de toucher la capitale mercredi. Le couvre-feu y a[...]

Les émeutes s'approchent de Tunis, entre 21 et 50 morts

Les émeutes s'approchent de Tunis, entre 21 et 50 morts

Des affrontements ont éclaté dans la banlieue de Tunis pour la première fois mardi soir. Ils ont fait 21 morts selon les autorités, 50 selon un syndicaliste.[...]

L'UE hausse le ton, le gouvernement ferme les lycées et les universités

L'UE hausse le ton, le gouvernement ferme les lycées et les universités

Alors que la pression diplomatique s'accroît sur le gouvernement tunisien, celui-ci s'inquiète visiblement de la contagion du mouvement de révolte sans précédent que connaît le pays. Quatorze personnes ont été tuées ce week-end d'après le gouvernement, contre "au moins 35" d'après la FIDH. Le gouvernement a[...]

Abdelghani Hamel, l'épreuve du feu

Successeur du colonel Ali Tounsi, assassiné le 25 février 2010 dans son bureau de directeur général de la sûreté nationale (DGSN), et installé dans ses nouvelles fonctions le 7 juillet, le général-major Abdelghani Hamel, 58 ans, ancien patron de la garde républicaine – ce qui en dit long sur son[...]

Pourquoi tant de haine ?

Pourquoi tant de haine ?

D’Alger à Bouira, d’Oran à Tiaret, les grandes villes se sont embrasées ces jours-ci. Les émeutiers, très jeunes, protestaient contre la hausse brutale du prix des produits de première nécessité. Ce mouvement insurrectionnel cache-t-il autre chose ? Retour sur des événements qui ont lieu de manière[...]

Le gouvernement baisse les taxes pour faire chuter les prix et la tension

Le gouvernement baisse les taxes pour faire chuter les prix et la tension

Le gouvernement algérien a annoncé samedi soir une série de mesures pour faire baisser les prix du sucre et de l'huile dont la flambée a provoqué des émeutes qui ont fait depuis le 5 janvier trois morts et quelque 400 blessés, dont 300 policiers, selon un bilan officiel.[...]

Premières victimes des émeutes : au moins trois tués

Premières victimes des émeutes : au moins trois tués

Le gouvernement algérien a confirmé que trois personnes avaient été tuées dans les émeutes contre la vie chère.[...]

Sahara : après Laayoune...

Sahara : après Laayoune...

En réponse au mouvement de protestation qui a secoué la région il y a un mois, Rabat procède à de nouvelles nominations et annonce une réforme en profondeur de la gouvernance et des institutions locales.[...]

La guerre des médias

La guerre des médias

Alors que le Sahara occidental est revenu sur le devant de la scène internationale, le Maroc et le Front Polisario s'affronte par médias interposés. Entre vidéos d'une violence insoutenable et scandales journalistiques...[...]

Quand la négociation se perd dans les sables

« Le Maroc souhaite une approche novatrice pour éviter le caractère répétitif de ces rencontres. » Taïeb Fassi Fihri, le ministre marocain des Affaires étrangères, de retour dans le royaume après la troisième rencontre informelle sur le Sahara, organisée les 8 et 9 novembre à Green Tree (non loin de[...]

Sahara : jours de fièvre

Sahara : jours de fièvre

De la prise d’assaut du camp de Gdeim Izik aux émeutes de Laayoune, récit d’une semaine de violences, sur fond de tension accrue entre le Maroc et l’Algérie.[...]

Présidentielle : comment Siaka Sangaré s'est imposé à la tête de la Ceni

Présidentielle : comment Siaka Sangaré s'est imposé à la tête de la Ceni

Sa proposition d'organiser le second tour de l'élection présidentielle le 31 octobre est contestée par le camp de Cellou Dalein Diallo. Pourtant, ce candidat n'était pas le plus difficle à convaincre quant au choix porté sur le Malien Siaka Sangaré pour présider la Ceni guinéenne. Une décision pour laquelle des leaders de[...]

Manifester est un droit

Ce mois de septembre a débuté sous de mauvais auspices. Le sang a coulé à Maputo, au Mozambique, où des manifestations contre la vie chère ont été brutalement réprimées. Treize morts, dont deux enfants : c’est le bilan macabre de deux journées au cours desquelles les Mozambicains ont voulu crier leur[...]

L'incident frontalier est clos

L'incident frontalier est clos

Des mesures douanières prises par la Libye avaient déclenché des violences à la frontière avec la Tunisie cet été. La récente visite du Premier ministre tunisien a permis d'apaiser les tensions.[...]

La fièvre des SMS fait trembler Maputo

La fièvre des SMS fait trembler Maputo

Les messages sur téléphone mobile ont été utilisés avec une ampleur inédite dans la capitale mozambicaine lors des manifestations contre la vie chère.[...]

Port-Gentil, un an après les émeutes post-électorales

Port-Gentil, un an après les émeutes post-électorales

Près d'un an après les émeutes post-électorales de Port-Gentil (capitale pétrolière, sud du Gabon) qui ont vu des dizaines de magasins et d'édifices pillés et brûlés, les sinistrés attendent toujours d'être dédommagés.[...]

Violences à l'université de Saint-Louis : vingt-trois étudiants sous les verrous

Violences à l'université de Saint-Louis : vingt-trois étudiants sous les verrous

Le bilan des heurts entre les forces de la gendarmerie et les étudiants de l’université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB) fait état de nombreux blessés. Quelque soixante-trois jeunes ont été arrêtés depuis le début des affrontements dont vingt trois ont été déférés devant le parquet.[...]

En noir et blanc

En noir et blanc

Le 13 juillet, la France a remis à la République du Congo des documents d’archives jusque-là conservés par l’Institut national de l’audiovisuel, à Paris.[...]

Mondial : le pauvre bilan des Éléphants met Anouma sur la sellette

Mondial : le pauvre bilan des Éléphants met Anouma sur la sellette

Jacques Anouma, président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), a donné une appréciation élogieuse de l’échec des Éléphants au premier tour du Mondial 2010. Fier et heureux de la prestation de l’équipe nationale, il a surtout écarté toute idée de démission.[...]

Le mafieux Christopher Coke arrêté à Kingston

Le mafieux Christopher Coke arrêté à Kingston

La police jamaïcaine a annoncé l'arrestation de Christopher "Dudus" Coke, accusé d'être un baron de la drogue mais considéré par les habitants de Kingston comme un "Robin des Bois".  [...]

Matonge chez les Zoulous

Matonge chez les Zoulous

Le quartier de Yeoville est devenu celui des immigrés, congolais essentiellement, mais aussi ivoiriens, béninois ou camerounais. Ici, les étrangers, de moins en moins bien accueillis, vivent entre eux pour plus de sécurité.[...]

Boutef et les cassandres

C’est bien connu, en Algérie plus qu’ailleurs, on en est souvent réduit à tenter de décrypter les rumeurs plutôt que de commenter les informations. Normal, me direz-vous, tant les dirigeants algériens sont enclins à se réfugier dans le mutisme et l’opacité. C’est encore plus vrai depuis la[...]

Claude Mwangelu

Claude Mwangelu

Psychologue du travail, ce Congolais est devenu le « Monsieur Diversité » de la SNCF. Sa mission : ouvrir l’entreprise aux minorités en évitant le piège de la discrimination.[...]

Commémoration du 'bain de sang' de Sétif, 65 ans après

Commémoration du "bain de sang" de Sétif, 65 ans après

Des milliers de personnes ont commémoré, samedi, les événements de Sétif (est de l'Algérie). Le 8 mai 1945, une manifestation célébrant la victoire des Alliés contre le nazisme avait été réprimée après l'apparition d'un drapeau algérien, engendrant "un véritable bain de[...]

Les émeutiers de Vélingara condamnés

Vingt-sept personnes ont été condamnées, mercredi, à des peines allant d'un mois à trois ans de prison et huit ont été relaxées. En cause : les émeutes du 18 mars à Vélingara (Sénégal), au cours desquelles des jeunes révoltés avaient saccagé des édifices municipaux et les[...]

Virage à gauche

Virage à gauche

Réélu pour un troisième mandat il y a tout juste un an, le président Abdelaziz Bouteflika poursuit sa politique d’investissements publics, soutenue par une large majorité de la classe politique. Mais, sur le front économique et social, les tensions se font jour.[...]

Les mystères d'Alger

Un an après la réélection d’Abdelaziz Bouteflika, l’Algérie est l’objet de toutes les interrogations. Le brutal changement de cap économique et l’abandon du libéralisme ont dérouté les investisseurs étrangers. Le retour en force de l’État dans la sphère économique et les nouvelles[...]

Toubous non grata

Les bulldozers des autorités libyennes ont commencé, au début d’avril, la mise en exécution du « plan de destruction » des villages toubous de la région d’Al-Koufrah, dans l’extrême sud-est du pays. Des croix ont été peintes sur plus de sept cents maisons condamnées à la démolition au[...]

Moi, Ali Soumaré, 29 ans, bouc émissaire et futur (?) élu

Moi, Ali Soumaré, 29 ans, bouc émissaire et futur (?) élu

Les attaques indignes de ses adversaires de droite ne desservent pas forcément le jeune candidat socialiste aux élections régionales dans le Val-d’Oise.[...]

Emeutes de Rosarno : arrestation d'un chef de la 'Ndrangheta

Emeutes de Rosarno : arrestation d'un chef de la 'Ndrangheta

La révolte des ouvriers immigrés à Rosarno s’est soldée par l’arrestation de Dominico Bellocco, parrain d’un clan de la 'Ndrangheta qui contrôlait l’activité économique de cette région de l’Italie.  [...]

Pauvre Moubarak !

La défaite des Pharaons, à laquelle est venue s’ajouter une chasse à l’Égyptien en Algérie, a provoqué des émeutes au Caire. Des milliers de manifestants ont criblé l’ambassade algérienne de cocktails Molotov. Les médias – y compris le sérieux quotidien Al Ahram – ont multiplié[...]

Algérie : l'émeute pour le dire

Algérie : l'émeute pour le dire

Le quartier de Diar Echems, dans les faubourgs de la capitale, a connu une poussée de fièvre similaire à celles qui sévissent sporadiquement à travers le pays. À l’origine de ces explosions de violence : misère et frustration.[...]

Museveni contre la monarchie

Museveni contre la monarchie

Le président et le roi du Buganda, le plus puissant des chefs traditionnels, ont déterré la hache de guerre. L’enjeu : le contrôle de la terre.[...]

La main du « Guide »


L’entourage du président ougandais Yoweri Museveni ne décolère pas contre Mouammar Kadhafi, qu’il accuse de financer les partisans de Ronald Muwenda Mutebi II, souverain des Bagandas, la principale ethnie du pays. Et donc d’avoir contribué aux récentes émeutes à Kampala (voir p. 34). Il est vrai que, depuis plusieurs[...]

Museveni promet 'la plus grande sévérité' contre les émeutiers

Museveni promet "la plus grande sévérité" contre les émeutiers

Le président ougandais ne compte pas en rester là avec les émeutiers ayant participé aux manifestations de la semaine dernière, à Kampala. "Nous allons arrêter tous ceux qui ont participé à ces violences", a promis Yoweri Museveni.[...]

Sarkozy ne veut pas être piégé

Le 3 septembre à Port-Gentil, quand des soldats français du 6e bataillon d’infanterie de marine ont foncé jusqu’au consulat de France pour dégager le consul et éteindre l’incendie allumé par des émeutiers, l’état-major français a donné à ses troupes des consignes très[...]

La France dément encore avoir soutenu Ali Bongo

La France dément encore avoir soutenu Ali Bongo

Rien ne peut laisser penser que la France "s'est ingérée dans l'élection gabonaise", a de nouveau affirmé l'Elysée. Cette sortie fait suite aux accusations que Paris a aidé le fils du président défunt à accéder à la magistrature suprême.[...]

Ali Bongo appelle au calme

Ali Bongo appelle au calme

Ali Bongo, proclamé officiellement vainqueur de la présidentielle au Gabon, a déclaré samedi qu'il souhaitait "absolument que le calme revienne" dans le pays où des violences post-électorales ont fait au moins deux morts à Port-Gentil.[...]

Après une défaite sportive, le Gabon redoute de nouvelles émeutes

Après une défaite sportive, le Gabon redoute de nouvelles émeutes

Le Gabon était samedi dans la crainte de nouvelles émeutes après la défaite de son équipe de football (2-0) contre le Cameroun sous les yeux d'Ali Bongo. [...]

Les émeutes font fuir les habitants de Port-Gentil

Les émeutes font fuir les habitants de Port-Gentil

De nombreux habitants de Port-Gentil (ouest du Gabon) quittaient dimanche matin la ville, où un calme relatif était pourtant revenu après de nouvelles violences survenues dans la nuit malgré le couvre-feu.[...]

Trois morts dans les violences post-électorales de Port-Gentil

Trois morts dans les violences post-électorales de Port-Gentil

Trois personnes sont mortes dans les violences post-électorales depuis le 3 septembre à Port-Gentil, capitale pétrolière du Gabon, a affirmé dimanche le ministre de l'Intérieur et de la Défense, menaçant de requérir "l'état de siège" pour mettre fin aux troubles. [...]

Retour progressif à la normale à Port-Gentil

Retour progressif à la normale à Port-Gentil

Aucun incident n'a été signalé dans la nuit de dimanche à lundi à Port-Gentil. L'annonce de la victoire d'Ali Bongo à la présidentielle du 30 août avait provoqué des émeutes dans la deuxième ville du Gabon. [...]

Nouvelle émeute à Port-Gentil, le maire limogé

Nouvelle émeute à Port-Gentil, le maire limogé

En dépit du couvre-feu, Port-Gentil, la deuxième ville du Gabon, a été de nouveau le théâtre de violentes manifestations de mécontentements vendredi, faisant suite à l'annonce de la victoire d'Ali Bongo à la présidentielle. A l'issue du conseil des ministres, un communiqué a annoncé le limogeage du gouverneur de la[...]

En colère, les opposants à Ali Bongo libèrent des prisonniers et tancent la France

En colère, les opposants à Ali Bongo libèrent des prisonniers et tancent la France

Les manifestants, ulcérés à l'annonce de la victoire d'Ali Bongo à l'élection présidenteille gabonaise, ont libérés des prisonniers et ont pris d'assaut Libreville, où des scènes d'émeutes ont lieu en ce moment même. des slogans anti-Ali et anti-Français ont été entendus.[...]

Ali Bongo succède à son père dans la tension

Ali Bongo succède à son père dans la tension

Ali Bongo, fils du défunt chef d'Etat Omar Bongo, a été proclamé officiellement vainqueur de l'élection présidentielle au Gabon jeudi, un résultat contesté par l'opposition et à l'origine d'incidents visant notamment les intérêts français. [...]

Un empire qui ne dit pas son nom

Quand, en 1991, l’Union soviétique s’est effondrée, il est soudain devenu évident qu’elle n’avait jamais été un pays au vrai sens du terme, mais un empire multinational qui ne tenait que par la force. Pourrons-nous un jour en dire autant de la Chine ? L’hypothèse a le don d’exaspérer les responsables[...]

Yémen : avis de tempête séparatiste

Yémen : avis de tempête séparatiste

Le pouvoir central fait face à une nouvelle poussée de fièvre sécessionniste dans les provinces méridionales.[...]

Trabendistes au bord de la crise de nerf

Peu coutumière des scènes de violence, la paisible ville côtière de Mostaganem a été le théâtre, les 11 et 12 mai, d’affrontements entre forces de l’ordre et jeunes commerçants.[...]

Retour à la normale après les émeutes à Bauchi

Retour à la normale après les émeutes à Bauchi

Le retour au calme se fait progressivement dans le centre de la métropole de l'Etat de Bauchi après quatre jours d'émeutes, qui ont fait des morts et des dégâts matériels. Les marchés ont rouvert mardi. L'armée a complètement repris le contrôle de la sécurité de Bauchi, a rapporté le journal The Guardian. [...]

Un an après les émeutes, les responsabilités ne sont pas établies, selon une ONG

Aucune enquête n'a été menée pour "établir les responsabilités" des violations des droits de l'Homme perpétrées lors des émeutes de février 2008 au Cameroun, a dénoncé l'Observatoire national des droits de l'Homme du Cameroun (ONDH) dans un rapport obtenu par l'AFP.[...]

Nigeria : une émeute dans le centre du pays fait six morts

Six personnes auraient été tuées samedi dans une émeute entraînée par l'incendie d'une mosquée dans l'Etat de Bauchi, dans le centre du Nigeria, a rapporté dimanche la presse locale. Le président nigérian, Umaru Yar'Adua, a donné l'ordre d'envoyer immédiatement des soldats sur les lieux afin de mettre un terme à l'émeute, a indiqué la presse citant des sources officielles. Un[...]

5 morts et 4 blessés dans des affrontements religieux

Cinq personnes ont été tuées et quatre blessées lors d'affrontements entre chrétiens et musulmans provoqués par des incendies de lieux de culte dans le nord du Nigeria, ont rapporté des témoins. [...]

Première riposte populaire du camp présidentiel depuis la crise

Première riposte populaire du camp présidentiel depuis la crise

Plus de 30. 000 partisans du président Marc Ravalomanana, contesté par le maire destitué d'Antananarivo, se sont réunis dans la capitale malgache pour asseoir la légitimité du chef de l'Etat en attendant l'arrivée du secrétaire d'Etat français à la Coopération. [...]

Les vidéos

Madagascar s'est enfoncée ce week-end dans la crise, le maire d'Antananarivo promettant de continuer la "lutte" contre le pouvoir au lendemain d'une manifestation de ses partisans réprimée par la garde présidentielle, qui a tué au moins 28 personnes. [...]

Madagascar : dons des Chinois aux blessés de l'émeute

Des représentants des ressortissants chinois à Madagascar ont donné lundi un don de 5 million d'Ariary (plus de 2. 500 dollars américains) à l'Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) pour aider à soigner les personnes blessés dans l'affrontement sanglant de samedi dernier. Shang Liang, vice-président de l'Association des commerçants et entrepreneurs chinois à Madagascar, et[...]

Des troupes fidèles à Andry Rajoelina contrarient les tirs des forces anti-émeutes

Les troupes fidèles au maire déchu d'Antananarivo, capitale malgache, Andry Rajoelina, réagissent et contrent la rafale faite par les forces de sécurité anti-émeutes du président malgache Marc Ravalomanana, sous l'ordre du chef de l'opposition pour intervention, selon la radio locale privée, Antsiva. La chaîne de[...]

Poursuite d'émeutes à Madagascar, 30 morts

Au moins 30 personnes ont été abattues par des mercenaires étrangers dans la garde du bureau présidentiel de Madagascar alors que des émeutes continuent devant la présidence. Au moins 30 personnes, dont un journaliste malgache de la station privée Radio Télévision Analamanga (RTA) et un journaliste de la Radio France Internationale[...]

Le chef de l'opposition demande la police de prendre leur dispositions

Le chef de l'opposition Andry Rajoelina demande à la police de prendre leurs dispositions face à la rafale que les gardes de la présidence ont fait contre ses supporteurs à Antananarivo. La situation est toujours tendue avec l'avance de l'opposition à la présidence pour prendre le pouvoir du président malgache Marc Ravalomanana, après avoir[...]

18 morts dans une émeute à Madagascar

Au moins 18 personnes ont été abattues samedi à 15h00 locales (12h00 GMT) à Antananarivo par la garde présidentielle à Madagascar dans une émeute qui oppose le président malgache Marc Ravalomanana au chef de l'opposition Andry Rajoelina. Au moins 18 personnes, dont un journaliste d'une télévision privée, Radio Télévision Analamanga (RTA), ont été abattues par la garde de la[...]

Le président appelle au rétablissement de l'ordre

Le président appelle au rétablissement de l'ordre

Le président malgache Marc Ravalomanana a appelé au rétablissement du "calme" et de "l'ordre" à Antananarivo et dans le reste de Madagascar après la mort d'au moins 23 manifestants tués par la police, accusant l'opposition d'avoir "dépassé les bornes". [...]

Madagascar s'enfonce dans la crise, le bilan de la fusillade s'alourdit

Madagascar s'enfonce dans la crise, le bilan de la fusillade s'alourdit

Madagascar s'est enfoncée ce week-end dans la crise, le maire d'Antananarivo promettant de continuer la "lutte" contre le pouvoir au lendemain d'une manifestation de ses partisans réprimée par la garde présidentielle, qui a tué au moins 28 personnes. [...]

Les meneurs du mouvement social de Gafsa condamnés en appel

Les meneurs du mouvement social de Gafsa condamnés en appel

La cour d’appel de Gafsa a rendu son verdict dans le procès de 38 Tunisiens, jugés pour leur participation à un mouvement de contestation sociale en 2008. Deux des dirigeants ont été condamnés à 8 ans de prison ferme.[...]

La guerre des clones

La guerre des clones

Marc Ravalomanana, le président de la République, et Andry Rajoelina, le maire de la capitale, se ressemblent trop pour ne pas se haïr. Mais leur rivalité a gravement dérapé : plus de 80 morts après cinq jours d’émeutes et de pillages ![...]

L'opposant Andry Rajoelina suggère un gouvernement de transition

L'opposant Andry Rajoelina suggère un gouvernement de transition

L'opposant malgache et maire d'Antananarivo Andry Rajoelina a évoqué la possibilité d'un "gouvernement de transition", dont il pourrait être le Premier ministre, pour sortir de la crise dans laquelle est plongée Madagascar, dans un entretien à la chaîne TV5-Monde. [...]

Tournée en province du président pour constater les dégâts

Tournée en province du président pour constater les dégâts

Le président malgache Marc Ravalomanana a effectué une tournée dans trois grandes villes côtières de province pour constater les dégâts consécutifs aux récents pillages, a annoncé la présidence malgache dans un communiqué. [...]

Journée ville morte à Antananarivo, près de 70 morts depuis le début des manifestations

Les grands commerces et des écoles d’Antananarivo étaient quasiment désertés après l’appel à une journée ville morte lancée par le maire de la capitale malgache, Andry Rajoelina, pour notamment exiger la justice dans l’affaire du meurtre d’un manifestant de son camp.[...]

Le chef de l'opposition appelle à une ville morte

Le chef de l'opposition et le maire d'Antananarivo, Andry Rajoelina a appelé tous les habitants de la capitale à rester à la maison, rendant ainsi Antananarivo une ville morte. "Je déclare que Antananarivo sera une ville morte demain", a déclaré Rajoelina lors d'une réunion à laquelle ont assisté des centaines de milliers[...]

La France va aider à la réhabilitation de la télévision et la radionationale malgache

Le président malgache Marc Ravalomanana a affirmé que la France avait promis de réhabiliter les bâtiments de la radio et télévision nationale de Madagascar, gravement endommagés pendant la manifestation de lundi. Au cours de sa visite des immeubles pillés et incendiés, Ravalomanana a déclaré aux medias qu'il fera ses[...]

Le président accepte de rouvrir la radio du maire d'Antananarvio

Le président malgache Marc Ravalomanana a décidé de rouvrir la radio privée appartenant au maire d'Antananarivo Andry Rajoelina, fermée depuis décembre dernier, rapporte le quotidien locale Midi. Ravalomanana a donné l'ordre au Premier ministre Charles Rabemananjara pour rouvrir la radio, dont la fermeture a été la cause directe de[...]

Quatrième journée de violence à Antananarivo

Quatrième journée de violence à Antananarivo

La police a tiré en l’air,  pour disperser les pilleurs, au cours de la quatrième journée de troubles civils à Antananarivo, capitale malgache. Des individus se sont introduits par effraction dans bon nombre des principaux magasins d’alimentation et de matériel électrique de la ville, et des incendies se sont déclarés[...]

Couvre-feu à Antananarivo

La capitale de Madagascar, Antananarivo, est sous le couvre-feu depuis mardi soir. Le maire d'Antananarivo a donné l'ordre à la police que personne ne peut sortir de leur maison à partir de 21h00. Il a demandé à la police d'exécuter cet ordre pour maintenir la paix dans la capitale. Il a aussi demandé à la police de bien garder les lieux[...]

34 morts depuis lundi, le président appelle au dialogue

34 morts depuis lundi, le président appelle au dialogue

Au moins 34 personnes ont trouvé la mort depuis lundi à Antananarivo à la suite des pillages et émeutes qui ont secoué la ville en marge d'un grand rassemblement organisé par le maire de la capitale et dirigé contre le président malgache qui a lancé un appel au dialogue.[...]

Nouvelle manifestation prévue, le président accuse le maire

Nouvelle manifestation prévue, le président accuse le maire

Le président malgache Marc Ravalomanana a accusé le maire d'Antananarivo d'être "l'initiateur des troubles" qui ont fait au moins 34 morts depuis lundi dans la capitale où des milliers de partisans d'Andry Rajoelina affluent pour un nouveau rassemblement.[...]

Manifestation dans le calme, le président accuse le maire

Manifestation dans le calme, le président accuse le maire

Le président malgache Marc Ravalomanana a accusé le maire d'Antananarivo d'être "l'initiateur des troubles" qui ont fait au moins 68 morts depuis lundi dans la capitale où des milliers de partisans d'Andry Rajoelina se sont rassemblés hier dans le calme.[...]

68 morts depuis lundi, plus de 80 selon Paris

68 morts depuis lundi, plus de 80 selon Paris

Au moins 68 personnes sont mortes à Madagascar depuis lundi lors d'émeutes et de pillages liées aux manifestations appelées par le maire de la capitale contre le régime, a indiqué à l'AFP un haut responsable de la gendarmerie.[...]

68 morts en 4 jours, appel à une journée 'ville morte' dans la capitale

68 morts en 4 jours, appel à une journée "ville morte" dans la capitale

Commerces fermés, grand marché désert: Antananarivo présentait un visage inhabituellement calme après l'appel à une journée "ville morte" lancé mercredi par le maire de la capitale de Madagascar, où les émeutes ont fait au moins 68 morts depuis lundi. [...]

Les émeutes de lundi ont fait au moins deux morts civils

Les émeutes qui ont secoué lundi la capitale malgache en marge d'une grande manifestation des partisans du maire d'Antananarivo, Andry Rajoelina, ont fait au moins deux morts civils, a annoncé le chef des forces de sécurité de la Grande Ile.[...]

La contestation menée par le maire de la capitale tourne à l'émeute

La contestation menée par le maire de la capitale tourne à l'émeute

Le maire d'Antananarivo Andry Rajoelina, qui s'est érigé en principal opposant au président malgache, a durci son bras de fer avec le pouvoir, lors d'un rassemblement dans la capitale de milliers de ses partisans qui a tourné à l'émeute.[...]

Procès de Gafsa: à quand l'apaisement ?

Procès de Gafsa: à quand l'apaisement ?

Un an après l’explosion sociale dans le bassin minier de Gafsa (sud du pays) sur fond de chômage des jeunes et de corruption, la page n’est pas encore tournée. Le procès en appel d’une trentaine de personnes poursuivies pour leur participation présumée à ce mouvement s’est ouvert le 13 janvier devant la Chambre criminelle[...]

Une semaine chez les Blancs

On nous dit souvent : vous les Blacks, vous les Arabes, les « sous-dev », vous n’êtes pas des démocrates, vous êtes corrompus, désorganisés, violents, limite « historiquement » nuls (pour paraphraser l’expression d’un président français)… On l’admet, ce n’est pas[...]

Création d’un tribunal spécial

La menace a porté ses fruits. Le juge Philip Waki, président de la commission sur les violences postélectorales au Kenya, avait confié à l’ancien secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, une enveloppe cachetée contenant les noms d’une dizaine de personnalités suspectées d’être responsables[...]

L'arme du crime

Après la mort d’Alexandre Grigoropoulos, 15 ans, abattu par un policier le 6 décembre, les étudiants manifestent en masse, trois jours plus tard, devant le Parlement grec. En brandissant une reproduction de l’arme du crime. Asphyxiée par un système universitaire archaïque et promise à des salaires de misère, la[...]

Le retour des vieux démons

La tenue d’une élection fin novembre à Jos a provoqué des émeutes qui ont fait plus de deux cents morts. Au-delà de ce bilan macabre, les violences interreligieuses sont devenues un phénomène récurrent.[...]

La province centrale ébranlée par des émeutes sous étroite surveillance

L'Etat Plateau au centre du Nigeria est sous étroite surveillance après des émeutes du week- end qui ont fait des centaines de morts. Bien que les activités commerciales aient repris partiellement dans certaines parties de Jos, la capitale de l'Etat, la situation dans la ville reste très sérieuse et des habitants ont déjà fui leur foyer. Le[...]

Les jeunes de Conakry sont-ils manipulés ?

Pillages, incendies, affrontements avec la police... les émeutes qui paralysent fréquemment la capitale illustrent le désarroi d’une jeunesse déçue par ses dirigeants. Reste à savoir à qui profite cette violence.[...]

Les trabendistes se rebiffent

Le renforcement du dispositif policier et douanier dans les zones frontalières, mis en œoeuvre par la gendarmerie et les douanes algériennes, gêne considérablement les contrebandiers. Dans le sud du pays, les trafiquants de cigarettes sont désormais « escortés » par des hommes en armes qui s'attaquent aux patrouilles de douanes qui se[...]

Pourquoi la rue s'embrase

Affrontements intercommunautaires à Berriane, émeutes à Chlef, hooliganisme à Oran... Si les épisodes de violence que connaît le pays depuis près de deux mois n'alarment pas outre mesure le gouvernement, la population, elle, n'est guère rassurée.[...]

Voir tous les dossiers
Flux RSS Jeune Afrique - Tenez-vous au courant des derniers articles publiés en souscrivant au fil d'information RSS de Jeune Afrique - En savoir plus