mot cléRésultat par mot clé:opposition tunisienne

Tunisie : les motions de censure contre deux ministres retirées

Tunisie : les motions de censure contre deux ministres retirées

Les motions de censure contre deux ministres tunisiens accusés de "normalisation" des relations avec Israël ont finalement été retirées vendredi soir, provoquant un tollé à l'Assemblée alors que l'affaire fait polémique depuis des semaines dans le pays.[...]

Constitution tunisienne : droits et libertés, les compromis les plus audacieux

Constitution tunisienne : droits et libertés, les compromis les plus audacieux

L'Assemblée nationale constituante a voté dans son intégralité le chapitre droits et libertés de la nouvelle Constitution tunisienne, accomplissant de réelles avancées par rapport au texte de 1959. Explications.[...]

Constitution tunisienne : l'opposition obtient l'interdiction de l'accusation d'apostasie

Constitution tunisienne : l'opposition obtient l'interdiction de l'accusation d'apostasie

L'opposition laïque tunisienne a obtenu dimanche, sur fond de vive polémique entre deux députés, le vote d'un amendement au projet de Constitution interdisant "les accusations d'apostasie". Les élus doivent désormais s'atteler à la formation de l'instance électorale qui sera chargée d'organiser les prochains scrutins[...]

Tunisie : début des pourparlers sur le futur gouvernement de Mehdi Jomaâ

Tunisie : début des pourparlers sur le futur gouvernement de Mehdi Jomaâ

Les négociations pour déterminer le calendrier de formation du futur gouvernement tunisien ont démarré lundi après plusieurs reports. Elles ont pour principal objectif de fixer la date d'entrée en fonction du nouveau cabinet, qui sera dirigé par l'indépendant Mehdi Jomaâ.[...]

Tunisie : les belles intentions du futur Premier ministre Mehdi Jomaâ

Tunisie : les belles intentions du futur Premier ministre Mehdi Jomaâ

Mehdi Jomaâ, le futur Premier ministre tunisien, s'est engagé à organiser des "élections transparentes et crédibles", à "assurer la sécurité" de ses compatriotes ou encore à "garantir la neutralité de l'administration". De belles intentions qui restent encore suspendues à l'annonce de sa date[...]

Tunisie : le ministre de l'Industrie formera le prochain gouvernement

Tunisie : le ministre de l'Industrie formera le prochain gouvernement

Le ministre sortant de l'Industrie Mehdi Jomaâ a été désigné samedi, malgré les protestations d'une partie de l'opposition, pour former un gouvernement d'indépendants et sortir la Tunisie d'une profonde crise politique en conduisant ce pays vers des élections.[...]

Tunisie : le dialogue national à bout de souffle

Tunisie : le dialogue national à bout de souffle

Samedi 14 à midi, l’ultimatum donné aux partis politiques par le quartet conduisant le dialogue national (UGTT, Utica, LTDH et Ordre des avocats) arrive à échéance. Soit la Tunisie a un nouveau chef de gouvernement, soit elle demeure dans l'impasse.[...]

Marzouki jusqu'à la lie

"Je comprends parfaitement l'extrême irritation des Tunisiens, mais je n'ai que la patience pour le moment à leur proposer." Dans deux entretiens accordés aux quotidiens français Le Monde et Libération, le président tunisien, Moncef Marzouki, aura hélas confirmé sa totale inutilité, s'évertuant à[...]

En Tunisie, le temps passe mais la crise politique perdure

En Tunisie, le temps passe mais la crise politique perdure

L'incertitude était totale mardi, en Tunisie, sur les possibilités de sortie de la profonde crise politique dans laquelle le pays est enfoncé depuis plusieurs mois. Les islamistes d'Ennahdha au pouvoir et leurs opposants se rejettent la responsabilité de l'échec des pourparlers pour désigner un nouveau Premier ministre.[...]

Tunisie : la Constituante reporte ses travaux à cause de désaccords sur la commission électorale

Tunisie : la Constituante reporte ses travaux à cause de désaccords sur la commission électorale

Prévue mardi matin, la première séance plénière de l'Assemblée nationale constituante depuis le lancement des négociations entre Ennahdha et l'opposition a été reportée au milieu d'après-midi. Des observateurs évoquent des désaccords entre les deux camps sur la loi créant la commission[...]

Tunisie : les chefs de partis évoquent l'identité du futur Premier ministre

Tunisie : les chefs de partis évoquent l'identité du futur Premier ministre

Les chefs de 21 partis devaient discuter lundi après-midi de l'identité du futur Premier ministre indépendant. Le nouveau chef du gouvernement doit théoriquement être choisi d'ici à la fin de la semaine.[...]

Tunisie : négociations tous azimuts pour sortir de la crise politique

Tunisie : négociations tous azimuts pour sortir de la crise politique

Les pourparlers réunissant islamistes au pouvoir et opposants pour résoudre en un mois une profonde crise politique en Tunisie, lancés vendredi, doivent entrer samedi dans le vif du sujet avec la reprise des travaux de la Constituante.[...]

Tunisie : début des négociations après trois mois de crise politique

Tunisie : début des négociations après trois mois de crise politique

Les pourparlers entre les islamistes tunisiens au pouvoir et l'opposition pour résoudre une profonde crise politique, sur fond de violences jihadistes, ont débuté vendredi après trois mois de bras de fer et un engagement écrit du Premier ministre à démissionner.[...]

Le Premier ministre tunisien Ali Larayedh promet de démissionner

Le Premier ministre tunisien Ali Larayedh promet de démissionner

Le Premier ministre tunisien Ali Larayedh a transmis au quartette de médiateurs de la crise politique tunisienne une promesse de démission. L'opposition refusait jusque là de participer au dialogue national sans un engagement clair du chef du gouvernement.[...]

Tunisie : le local d'Ennahdha incendié au Kef

Tunisie : le local d'Ennahdha incendié au Kef

Le local du parti islamiste Ennahdha dans la ville du Kef (nord-ouest de la Tunisie), où a lieu l'enterrement d'un des gendarmes tués la veille par un groupe armé, a été incendié jeudi.[...]

Tunisie : nouveau report du dialogue national sur fond de troubles sécuritaires

Tunisie : nouveau report du dialogue national sur fond de troubles sécuritaires

Initialement prévu mercredi, le lancement du "dialogue national" tant attendu en Tunisie a été reporté à vendredi en raison du décès de six gendarmes dans des combats près de Sidi Bouzid et de la promesse de démission du gouvernement jugée "ambiguë" par l'opposition.[...]

Tunisie : démission attendue du gouvernement dirigé par Ennahdha

Tunisie : démission attendue du gouvernement dirigé par Ennahdha

La Tunisie était en attente, mardi soir, d'une promesse de démission du gouvernement dirigé par les islamistes d'Ennahdha. L'annonce de leur départ du pouvoir doit permettre le lancement d'un "dialogue national" censé résoudre la crise politique paralysant le pays depuis trois mois.[...]

Tunisie : Ennahdha accuse l'opposition de vouloir 'détruire' les pourparlers politiques

Tunisie : Ennahdha accuse l'opposition de vouloir "détruire" les pourparlers politiques

Noureddine Aarbaoui, un haut responsable du parti islamiste au pouvoir Ennahdha, a accusé l'opposition tunisienne de chercher à "détruire" les négociations politiques devant débuter mercredi.[...]

Tunisie : l'opposition appelle à manifester le 23 octobre

Tunisie : l'opposition appelle à manifester le 23 octobre

Le Front de salut national – coalition regroupant des partis allant de l'extrême gauche au centre droit – a appelé, lundi, à une journée de mobilisation dans toute la Tunisie.[...]

Tunisie : divisée, Ennahdha voit double

Tunisie : divisée, Ennahdha voit double

Les tensions entre "colombes" et "faucons" sont telles au sein d'Ennahdha qu'une éventuelle scission interne est à cranidre. En question : la sortie de crise institutionnelle et gouvernementale en Tunisie, mais aussi le projet global de la formation islamiste.[...]

Tunisie : Nida Tounes en quête de fonds

Tunisie : Nida Tounes en quête de fonds

Le parti phare de l'opposition tunisienne, Nida Tounes, a besoin d'argent pour la prochaine campagne électorale. Son président, Beji Caïd Essebsi, n'en est qu'au stade de la consultation d'agences spécialisées.[...]

Crise en Tunisie : le lancement des négociations menacé

Crise en Tunisie : le lancement des négociations menacé

Le lancement solennel prévu samedi de négociations entre islamistes au pouvoir en Tunisie et opposition pour trouver une issue à deux mois de crise politique pourrait être annulé en raison d'un désaccord de dernière minute, selon des participants.[...]

Tunisie : pour le meilleur, après le pire ?

La Tunisie traverse une crise sans précédent à tous les niveaux : politique, économique et social, sécuritaire, moral... En cette fin septembre, Tunis a la mine des très mauvais jours. La perplexité et les interrogations multiples liées aux lendemains forcément incertains d'une révolution aussi inattendue[...]

Tunisie : fin de la troïka, début du dialogue national ?

Tunisie : fin de la troïka, début du dialogue national ?

Les quatre organisations phares de la société civile tunisienne - UGTT, Utica, LTDH et Ordre des avocats - ont soumis, le 17 septembre, une feuille de route à l'approbation des différents partis, afin d'achever la dernière étape de la transition démocratique. Un tournant dans la vie politique du pays, qui augure de la fin de la troïka au[...]

L'UGTT lance une nouvelle initiative de sortie de crise en Tunisie

L'UGTT lance une nouvelle initiative de sortie de crise en Tunisie

Le syndicat tunisien UGTT a proposé le mardi un nouveau scénario pour tenter de sortir la Tunisie de l'impasse politique. Il demande aux partis des deux camps de se réunir à une date non précisée, avec le président Marzouki et le Premier ministre Larayedh, pour annoncer solennellement que le gouvernement dirigé par les islamistes sera[...]

Tunisie : reprise partielle des travaux de l'Assemblée nationale constituante

Tunisie : reprise partielle des travaux de l'Assemblée nationale constituante

L'Assemblée nationale constituante va reprendre mercredi certaines de ses activités. La question d'une reprise des débats sur le projet de Constitution reste toutefois en suspens.[...]

Plusieurs milliers de Tunisiens réclament le départ du gouvernement

Plusieurs milliers de Tunisiens réclament le départ du gouvernement

Plusieurs milliers de Tunisiens ont manifesté samedi soir au Bardo, près de Tunis, pour réclamer la chute du gouvernement dirigé par le parti islamiste Ennahdha, quarante jours après l'assassinat de l'opposant Mohamed Brahmi.[...]

Le blocage politique entre Ennahdha et l'opposition se poursuit en Tunisie

Le blocage politique entre Ennahdha et l'opposition se poursuit en Tunisie

Mardi, une rencontre entre la coalition gouvernementale et les médiateurs de l'UGTT, destinée à trouver une issue à la crise politique qui touche la Tunisie depuis plus d'un mois, n'a une nouvelle fois rien donné. Le blocage politique continue.[...]

Tunisie : 'Ennahdha, dégage !'

Tunisie : "Ennahdha, dégage !"

Pendant que les islamistes au pouvoir en Tunisie détaillent leurs propositions pour sortir de la crise politique, l’opposition déroule le compte à rebours de sa “semaine du départ”, depuis le 24 août.[...]

Opposition tunisienne : la 'semaine du départ' est lancée

Opposition tunisienne : la "semaine du départ" est lancée

L'opposition tunisienne a mobilisé des milliers de ses partisans à Tunis, samedi 24 août, pour lancer sa "semaine du départ" qui doit forcer le gouvernement dirigé par les islamistes à démissionner après un mois d'une impasse politique déclenchée par l'assassinat d'un opposant.[...]

Tunisie : l’opposition refuse la proposition de sortie de crise d’Ennahdha

Tunisie : l’opposition refuse la proposition de sortie de crise d’Ennahdha

Des représentants du FSN, la coalition d'opposition tunisienne, ont indiqué, vendredi 23 août, rejeter les propositions de sortie de crise d’Ennahdha. Le parti islamiste au pouvoir avait évoqué la veille une possible démission de son gouvernement, à l'issue de négociations avec l'UGTT.[...]

Tunisie : Ennahdha fait un pas vers la mise en place d'un gouvernement apolitique

Tunisie : Ennahdha fait un pas vers la mise en place d'un gouvernement apolitique

À la sortie d'une rencontre avec les représentants de l'UGTT, jeudi 22 août, Rached Ghannouchi, leader du parti islamiste Ennahdha, au pouvoir, a annoncé accepter le dialogue sur la base de l'initiative proposée par la centrale syndicale.[...]

Tunisie : reprise des négociations politiques sous l'égide de l'UGTT

Tunisie : reprise des négociations politiques sous l'égide de l'UGTT

Le puissant syndicat UGTT a repris, mercredi 21 août, sa médiation entre l'opposition et le parti islamiste Ennahdha, qui dirige le gouvernement. L'objectif est de trouver une issue à la crise politique dans laquelle le pays est enlisé depuis fin juillet.[...]

Que se sont dit Rached Ghannouchi et Béji Caïd Essebsi à Paris ?

Que se sont dit Rached Ghannouchi et Béji Caïd Essebsi à Paris ?

Rached Ghannouchi et Béji Caïd Essebsi, présidents des principales formations politiques tunisiennes, se sont rencontrés le 14 août, à Paris, en toute discrétion. Cette rencontre pourrait-elle participer à trouver la solution qui sortira le pays de la crise politique dans lequel il est plongé depuis l’assassinat de[...]

Tunisie : opposants et islamistes ont mené des pourparlers directs

Tunisie : opposants et islamistes ont mené des pourparlers directs

Les islamistes au pouvoir en Tunisie et leurs détracteurs ont reconnu dimanche pour la première fois avoir eu des pourparlers directs en secret, près d'un mois après le début d'une profonde crise politique déclenchée par l'assassinat d'un opposant.[...]

Tunisie : la crise s'enlise, l'UGTT hausse le ton

Tunisie : la crise s'enlise, l'UGTT hausse le ton

Le puissant syndicat UGTT a sommé jeudi les islamistes au pouvoir en Tunisie, mais aussi leurs détracteurs, de résoudre la crise politique déclenchée trois semaines plus tôt par l'assassinat d'un opposant, les deux camps persistants à rejeter leurs revendications respectives.[...]

Le chef de la diplomatie allemande attendu à Tunis pour tenter une médiation

Le chef de la diplomatie allemande attendu à Tunis pour tenter une médiation

Le chef de la diplomatie allemande, Guido Westerwelle, est attendu à Tunis, mercredi 14 août, pour tenter de mettre en place une médiation entre le gouvernement dirigé par les islamistes et l’opposition.[...]

Tunisie : Ennhadha demande la reprise des travaux de l'Assemblée nationale constituante

Tunisie : Ennhadha demande la reprise des travaux de l'Assemblée nationale constituante

Le groupe parlementaire du parti islamiste Ennahdha au pouvoir en Tunisie a demandé, le 12 août, la reprise des travaux de l'Assemblée nationale constituante (ANC) dès mercredi, dénonçant la décision "illégale" de geler ses activités en raison de la crise politique.[...]

Tunisie : l'opposition veut proposer un gouvernement alternatif

Tunisie : l'opposition veut proposer un gouvernement alternatif

La coalition d'opposition tunisienne a annoncé, samedi 10 août, qu'elle proposera la semaine prochaine un gouvernement composé d'indépendants pour sortir le pays de la crise politique déclenchée par l'assassinat d'un opposant et arracher la démission du cabinet dirigé par les islamistes.[...]

L'Assemblée nationale constituante suspend ses travaux, manifestation monstre près de Tunis

L'Assemblée nationale constituante suspend ses travaux, manifestation monstre près de Tunis

Le président de l'Assemblée nationale constituante (ANC), Mustapha Ben Jaafar, a annoncé, mardi 6 août au soir, la suspension des travaux du Parlement. Dans la soirée, les manifestants, qui protestent sans interruption depuis la mort de Mohamed Brahmi, étaient encore plusieurs dizaines de milliers en banlieue de Tunis. [...]

Le blocage politique se poursuit en Tunisie

Le blocage politique se poursuit en Tunisie

Les détracteurs du gouvernement tunisien, dominé par les islamistes d'Ennahdha, continuaient de manifester, lundi 5 août, à Tunis. Aucune issue négociée à cette profonde crise politique n'est en vue pour le moment, six mois jour pour jour après l'assassinat de l'opposant Chokri Belaïd.[...]

Tunisie : le gouvernement se réunit en urgence

Tunisie : le gouvernement se réunit en urgence

Le gouvernement tunisien s'est réuni en urgence, lundi 29 juillet, face à la contestation populaire qui ne faiblit pas depuis le week-end. Après l'assassinat du leader d'opposition Mohamed Brahmi, les manifestants réclament la dissolution de l'Assemblée nationale constituante et le limogeage du gouvernement.[...]

Tunisie : la mobilisation contre le gouvernement se poursuit

Tunisie : la mobilisation contre le gouvernement se poursuit

La forte mobilisation qui a suivi les funérailles de Mohamed Brahmi, samedi 27 juillet, s’est poursuivie tard dans la nuit. 65 députés de l’opposition ont annoncé le boycott des travaux de l’Assemblée nationale constituante (ANC). Le pays est au bord du blocage.[...]

Tunisie : l'opposition laïque met la pression sur le gouvernement

Tunisie : l'opposition laïque met la pression sur le gouvernement

L'opposition laïque en Tunisie réclame la dissolution de la Constituante et la démission du gouvernement islamiste après l'assassinat d'un député d'opposition.[...]

Tunisie : le cortège funèbre de Brahmi a quitté son domicile

Tunisie : le cortège funèbre de Brahmi a quitté son domicile

Une foule émue a assisté samedi 27 juillet au départ du cortège funèbre du député assassiné Mohamed Brahmi qui a quitté son domicile à l'Ariane (10 km au nord de Tunis) sous escorte militaire pour le cimetière d'El Jellaz à Tunis.[...]

Tunisie : Belaïd, Brahmi... une arme pour deux assassinats politiques

Tunisie : Belaïd, Brahmi... une arme pour deux assassinats politiques

Alors que l'onde de choc de l'assassinat de Mohamed Brahmi continue de se propager en Tunisie, le ministère de l'Intérieur a révélé les premiers éléments de l'enquête, vendredi 26 juillet. La même arme ayant servi contre Chokri Belaïd aurait été utilisée par les tueurs. Le nom d'un suspect a[...]

Assassinat de Mohamed Brahmi : la Tunisie plonge dans l'inconnu

Assassinat de Mohamed Brahmi : la Tunisie plonge dans l'inconnu

L’assassinat, le 25 juillet, du fondateur du "Courant populaire", Mohamed Brahmi, pourrait changer la donne politique en Tunisie. Alors que la Constitution n'est toujours pas finalisée, la légitimité de la troïka au pouvoir est de plus en plus contestée. Et les islamistes d'Ennahdha sont plus que jamais sous le feu des critiques.[...]

La Tunisie sous le choc après l'assassinat de l'opposant Mohamed Brahmi

La Tunisie sous le choc après l'assassinat de l'opposant Mohamed Brahmi

Mohamed Brahmi, député et chef du parti d'opposition Mouvement populaire, a été assassiné par balles jeudi 25 juillet devant son domicile à Tunis. Six mois après le meurtre de Chokri Belaïd, la Tunisie est à nouveau secouée par un assassinat politique.[...]

Tunisie : 'On ne se taira plus'

Tunisie : "On ne se taira plus"

Après des lendemains de révolution incertains, un nouvel équilibre s'esquisse entre le pouvoir politique et les citoyens. Ce qui laisse augurer un avenir moins sombre qu'il n'y paraît pour la Tunisie.[...]

Tunisie : la grande mue des petits opposants

Tunisie : la grande mue des petits opposants

Malgré de persistantes fluctuations, les modernistes semblent avoir tiré les enseignements de leur échec aux élections de 2011. Ils sont décidés à amorcer leur nécessaire regroupement.[...]

Tunisie : cacophonie générale autour du calendrier électoral

Tunisie : cacophonie générale autour du calendrier électoral

Des élus de l'opposition tunisienne ont brocardé, le 11 mars, le calendrier politique "pas réaliste" de la majorité, qui prévoit l'adoption de la Constitution au début de juillet et des élections dès le 27 octobre 2013. Un échéancier dont le vote par les députés était prévu 24 heures[...]

Basma Khalfaoui, une icône tunisienne est née

Basma Khalfaoui, une icône tunisienne est née

Par sa mesure, sa dignité et sa détermination, l'ex-épouse de Chokri Belaïd, assassiné le 6 février, a ému les Tunisiens et forcé leur respect. Portrait d'une militante décidée à poursuivre le combat pour les libertés.[...]

Tunisie : ces nahdhaouis qui ont dit non

Tunisie : ces nahdhaouis qui ont dit non

Ulcérés par toute une série de dérives et par l'ambition dévorante de Rached Ghannouchi, ils ont claqué la porte du parti islamiste Ennahdha.[...]

Abdelfattah Mourou : 'Ce que fait Ennahdha est contraire à la démocratie'

Abdelfattah Mourou : "Ce que fait Ennahdha est contraire à la démocratie"

Le cofondateur et vice-président du mouvement islamiste Ennahdha ne mâche pas ses mots à l'égard de sa famille politique. Abdelfattah Mourou la tient tout simplement pour responsable de la crise. Interview.[...]

Assassinat de Chokri Belaïd : l'électrochoc

Assassinat de Chokri Belaïd : l'électrochoc

L'assassinat de Chokri Belaïd aura rompu le fragile équilibre sur lequel reposait la troïka, conduit l'opposition à serrer les rangs et suscité une forte mobilisation populaire contre la violence.[...]

Tunisie : Chokri Belaïd, chronique d'une mort annoncée

Tunisie : Chokri Belaïd, chronique d'une mort annoncée

L'assassinat de l'opposant Chokri Belaïd plonge le pays dans une crise politique grave. Le parti islamiste est accusé de porter la responsabilité morale de ce crime, pendant que la troïka au pouvoir implose...[...]

EN DIRECT : l'opposant Chokri Belaïd a été inhumé à Tunis

EN DIRECT : l'opposant Chokri Belaïd a été inhumé à Tunis

Les funérailles de l'opposant de gauche, Chokri Belaïd, assassiné devant son domicile mercredi, ont eu lieu ce vendredi 8 février à Tunis. Le pays était par ailleurs paralysé par une grève générale lancée à l'appel du puissant syndicat tunisien, l'Union générale tunisienne des travailleurs (UGTT).[...]

Tunisie : Chokri Belaïd, des funérailles sur fond de grève générale

Tunisie : Chokri Belaïd, des funérailles sur fond de grève générale

Un appel à la grève générale en Tunisie, pour ce vendredi 8 février, a été lancé par l'Union générale tunisienne des travailleurs (UGTT), la puissante centrale syndicale. Un pas de plus dans l’escalade de la crise tunisienne déclenchée par l'assassinat d'un opposant de gauche, Choukri Belaïd, et le[...]

Violents heurts entre manifestants et policiers après l'assassinat de Chokri Belaïd

Violents heurts entre manifestants et policiers après l'assassinat de Chokri Belaïd

Chokri Belaïd a été assassiné mercredi 6 février au matin, à la sortie de son domicile. Le secrétaire général du Parti des patriotes démocrates, formation de l'extrême gauche tunisienne, a été touché par plusieurs balles. La Tunisie est sous le choc et les réactions se multiplient.[...]

L'opposant tunisien Chokri Belaïd assassiné par balles devant son domicile

L'opposant tunisien Chokri Belaïd assassiné par balles devant son domicile

Chokri Belaïd, le secrétaire général du Parti des patriotes démocrates, formation de l'extrême gauche tunisienne, a été assassiné mercredi 6 février au matin. Il a été touché par plusieurs balles alors qu'il sortait de son domicile à Tunis.  [...]

Tunisie : pourquoi il faut y croire

Tunisie : pourquoi il faut y croire

Un an après les premières élections démocratiques, la situation ne semble guère reluisante en Tunisie. Reste que les raisons d'espérer sont nombreuses.[...]

Rached Ghannouchi : 'Si on diabolise les salafistes tunisiens, ils seront au pouvoir dans dix ou quinze ans'

Rached Ghannouchi : "Si on diabolise les salafistes tunisiens, ils seront au pouvoir dans dix ou quinze ans"

Largement critiqué après la diffusion d'une vidéo dans laquelle il pactise avec des salafistes, le leader d'Ennahdha, Rached Ghannouchi, explique qu'il faut considérer les salafistes comme des "citoyens" et "éviter le discours de l'ennemi intérieur".[...]

Tunisie : trois scénarios pour l'après 23 octobre 2012

Mohamed Sahbi Basly est ancien ambassadeur de Tunisie et président fondateur du parti El-Moustaqbal.[...]

Tunisie : pour Béji Caïd Essebsi, la troïka au pouvoir 'a échoué'

Tunisie : pour Béji Caïd Essebsi, la troïka au pouvoir "a échoué"

Béji Caïd Essebsi, fondateur du parti d'opposition Nidaa Tounès, considère que le gouvernement tunisien, mené par Ennahdha, entraîne le pays "vers l'abîme". Et qu'il ne sera plus légitime après le 23 octobre, un an après les élections à la Constituante.[...]

Tunisie : le blogueur Sofiane Chourabi arrêté, une manifestation dispersée

Tunisie : le blogueur Sofiane Chourabi arrêté, une manifestation dispersée

Le célèbre blogueur Sofiane Cheroubi a été arrêté dimanche 5 août pour ivresse et "atteinte aux bonne moeurs". Quelques heures plus tard, une manifestation contre le gouvernement a été violemment dispersée à Tunis[...]

Tunisie : l'opposition entre fusions et confusion

Tunisie : l'opposition entre fusions et confusion

Tirant les leçons de leur déroute électorale, les partis de l'opposition tunisienne se sont regroupés en trois blocs. Mais pour se poser en alternative à la troïka au pouvoir, ils devront se rassembler sous une seule bannière, ce qui est loin d'être acquis.[...]

Tunisie : plus de 50 partis réunis pour resserrer les rangs de l'opposition

Tunisie : plus de 50 partis réunis pour resserrer les rangs de l'opposition

Plus de 50 partis politiques tunisiens se sont réunis samedi à Monastir au centre-est de la Tunisie pour resserrer les rangs de l'opposition et contrer la troïka conduite par le parti islamiste Ennahda.[...]

Tunisie : la société civile s'invite à la première séance de la Constituante

Tunisie : la société civile s'invite à la première séance de la Constituante

À l’occasion du démarrage des travaux de l'Assemblée constituante tunisienne, la société civile a fait entendre une voix plurielle. Ce qui a suscité des remous parmi les députés.[...]

Ben Jaafar : 'L'inéligibilité des responsables du RCD est primordiale pour apaiser l'opinion tunisienne'

Ben Jaafar : "L'inéligibilité des responsables du RCD est primordiale pour apaiser l'opinion tunisienne"

Rencontre avec le Tunisien Mustapha Ben Jaafar, secrétaire général du Forum démocratique pour le travail et les libertés.[...]

Voir tous les dossiers
Flux RSS Jeune Afrique - Tenez-vous au courant des derniers articles publiés en souscrivant au fil d'information RSS de Jeune Afrique - En savoir plus