mot cléRésultat par mot clé:MSP

Algérie : le front du boycott s'élargit

Algérie : le front du boycott s'élargit

Aux premiers partis qui ont lancé l'appel du boycott de la présidentielle du 17 avril se joignent désormais d'anciens candidats qui ont jeté l'éponge. Ensemble, ils veulent "créer un large front d'opposition" pour peser après le scrutin.[...]

La grande débâcle des Frères musulmans

La grande débâcle des Frères musulmans

Grands bénéficiaires du Printemps arabe, les islamistes ont cru aux lendemains qui chantent. Las, partout où ils ont conquis le pouvoir, l'expérience a tourné au fiasco. Incapable de convaincre de sa capacité à gouverner, la confrérie rejoint donc son élément naturel : l'opposition. Quitte à entrer, comme[...]

Islamistes algériens : micro-partis, méga-patatras

Islamistes algériens : micro-partis, méga-patatras

Éclatés en une myriade de formations, les islamistes algériens peinent à se fédérer autour d'un projet commun. Résultat : leurs chances de peser sur le prochain scrutin diminuent.[...]

Algérie - Abderrezak Mokri : 'Bouteflika est l'otage d'un clan'

Algérie - Abderrezak Mokri : "Bouteflika est l'otage d'un clan"

Interview d'Abderrezak Mokri, président du Mouvement de la société pour la paix (MSP, islamiste). Un parti qui a annoncé son boycott de la présidentielle algérienne d'avril 2014.[...]

Algérie : opération quatrième mandat pour Bouteflika

Algérie : opération quatrième mandat pour Bouteflika

Le cercle des personnalités, partis et organisations appelant le chef de l'État algérien, Abdelaziz Bouteflika, à briguer sa propre succession en avril 2014 va s'élargissant. Tandis que l'intéressé, lui, ménage le suspense.[...]

Présidentielle algérienne : la guerre d'El-Mouradia aura-t-elle lieu ?

Présidentielle algérienne : la guerre d'El-Mouradia aura-t-elle lieu ?

À six mois du scrutin en Algérie, prévu en avril 2014, et alors qu'aucun parti n'a désigné de candidat, l'hypothèse d'un quatrième mandat d'Abdelaziz Bouteflika semble de plus en plus crédible.[...]

Pourquoi les islamistes algériens ont la foi

Pourquoi les islamistes algériens ont la foi

Malgré les difficultés que connaissent leurs homologues tunisiens et égyptiens, les islamistes algériens baignent dans l'optimisme et préparent sereinement l'élection présidentielle d'avril 2014.[...]

Abderrezak Mokri : 'Je veux fédérer les Algériens'

Abderrezak Mokri : "Je veux fédérer les Algériens"

Abderrezak Mokri, Président du Mouvement de la société pour la paix (le MSP) veut un changement pacifique et une organisation calme des élections présidentielles de 2014.[...]

Algérie : présidentielle surprise

Algérie : présidentielle surprise

À moins de un an de la présidentielle algérienne, aucun candidat d'envergure ne s'est encore déclaré. Au sein des états-majors des différents partis, on tergiverse.[...]

Benflis, Mokri et les robots américains

Décidément, l'hydre des Frères musulmans ne recule devant rien. Il n'est point ici question de l'instauration d'un sixième Califat, ni de l'inscription de la sacro-sainte charia dans la Constitution, ni même de l'embastillement de « sextrémistes » Femen. Non, il s'agit ici d'un simple sondage internet mis en ligne sur notre site[...]

Succession de Bouteflika : malgré des fraudes, Ali Benflis en tête du sondage de Jeune Afrique

Succession de Bouteflika : malgré des fraudes, Ali Benflis en tête du sondage de Jeune Afrique

Le sondage réalisé en ligne entre le 3 et le 12 juin au sujet de la succession de Bouteflika a été victime de son succès. Mais malgré des fraudes massives enregistrées en faveur de l'islamiste Aberrazak Mokri, c'est bien l'ancien Premier ministre Ali Benflis que nos internautes ont plébiscité.[...]

Algérie : la vie sans Bouteflika

Algérie : la vie sans Bouteflika

Ébullition sociale, dynamisme économique, effervescence politique... Le pays semble moins paralysé par l'absence du président que ne le prétendent de nombreux observateurs.[...]

Algérie : Abderrezak Mokri, le Frère nouveau est arrivé

Algérie : Abderrezak Mokri, le Frère nouveau est arrivé

Élu à la tête du Mouvement de la société pour la paix (MSP, islamiste), Abderrezak Mokri incarne la rupture avec la stratégie de l'entrisme chère à son prédécesseur Bouguerra Soltani.[...]

Algérie : le parti islamique MSP doté d'un nouveau président

Algérie : le parti islamique MSP doté d'un nouveau président

Le Mouvement de la société pour la paix (MSP), un parti islamiste ex-membre de l'Alliance présidentielle algérienne, s'est doté samedi d'un nouveau président Abderrezak Mokri, pour remplacer Bouguerra Soltani resté à ce poste dix ans.[...]

Présidentielle algérienne : jeu de massacre pour 2014

Présidentielle algérienne : jeu de massacre pour 2014

Abdelaziz Belkhadem évincé de la direction du FLN, Ahmed Ouyahia "démissionné" de celle du RND, la course à la succession d'Abdelaziz Bouteflika n'a jamais été aussi indécise en Algérie.[...]

Algérie : quelle tête de file pour les islamistes ?

Algérie : quelle tête de file pour les islamistes ?

La déroute des islamistes aux élections législatives, municipales et sénatoriales ont fragilisé Bouguerra Soltani, jusque là seule figure rassembleuse du mouvement. De jeunes ambitieux lorgnant la présidentielle de 2014 ont déjà fait scission pour créer de nouveaux partis.[...]

Algérie : silence, on recompose

Algérie : silence, on recompose

Les réformes lancées par Abdelaziz Bouteflika et les multiples scrutins de 2012 ont bouleversé l'échiquier. Mais les vrais gagnants des élections ne sont pas forcément les vainqueurs.[...]

Algérie : dernières élections avant la présidentielle de 2014

Algérie : dernières élections avant la présidentielle de 2014

Si les municipales du 29 novembre, dernier scrutin avant la présidentielle, ne passionnent guère les foules, partis et leaders politiques, eux, jouent gros. Carnet de campagne.[...]

Élections en Algérie : rendez-vous à l'heure locale

Élections en Algérie : rendez-vous à l'heure locale

Les prochaines élections locales changeront le visage des assemblées municipales et régionales. Notamment avec le quota de 30 % de femmes.[...]

Algérie - Égypte : drôles de 'Frères'

Algérie - Égypte : drôles de "Frères"

Les Frères musulmans d'Algérie et d'Égypte ne semblent guère solidaires. Les seconds, en tout cas, refusent de rencontrer officiellement à Alger la direction du Mouvement de la société pour la paix (MSP), que dirige Bouguerra Soltani.[...]

Algérie : nouveau paysage avant la bataille des municipales

Algérie : nouveau paysage avant la bataille des municipales

Avant même le scrutin municipal du 29 novembre, la recomposition de l'échiquier politique est bien réelle en Algérie. Amorcé au début de l'année, le processus de réformes n'y est pas étranger.[...]

Algérie : le TAJ d'Amar Ghoul, une machine à gagner ?

Algérie : le TAJ d'Amar Ghoul, une machine à gagner ?

Rassembler nationalistes, islamistes et démocrates dans la perspective de la présidentielle algérienne de 2014, telle est l'ambition d'Amar Ghoul, dont le parti a tenu ses assises constitutives lors d'un congrès, du 20 au 22 septembre.[...]

Islamisme : l'exception algérienne

Islamisme : l'exception algérienne

Groggys après leur déroute aux législatives, les fondamentalistes algériens font mine de préparer les municipales de novembre, mais le coeur n'y est plus. Quant aux maquisards, ils se consolent avec les victoires de leurs « frères » au Mali.[...]

Algérie : les Frères musulmans en voie d'implosion

Algérie : les Frères musulmans en voie d'implosion

Bouguerra Soltani, président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), branche algérienne des Frères musulmans, se retire du gouvernement. Sa décision a provoqué une grave crise au sein de la formation.[...]

Législatives algériennes : 'Le FLN ne recueille que 20% des voix de l'ensemble des électeurs'

Législatives algériennes : "Le FLN ne recueille que 20% des voix de l'ensemble des électeurs"

Le Conseil constitutionnel algérien a annoncé mardi 15 mai les résultats définitifs des législatives du 10 mai, remportées par le Front de libération national (FLN) et marquées par le faible score des partis islamistes. Deux tendances qui ont surpris en Algérie mais qu’un sondage, réalisé en mars par[...]

Le Grand Sud, l'autre Algérie

Le Grand Sud, l'autre Algérie

Ignoré et méconnu, presque oublié, le sud du pays recèle pourtant d'énormes richesses en hydrocarbures, en minerais, et même en eau... Face au Nord surpeuplé, cette région, qui cultive les paradoxes et nourrit les inquiétudes des autorités, s'apprête à voter sans enthousiasme lors des élections[...]

Législatives algériennes : plusieurs partis dénoncent une fraude et se font menaçants

Législatives algériennes : plusieurs partis dénoncent une fraude et se font menaçants

Plusieurs partis politiques, islamistes en tête, ont contesté ce week-end les résultats préliminaires des élections législatives du 10 mai en Algérie, évoquant des "fraudes" ou une "mascarade" susceptibles de provoquer une révolution à la tunisienne.[...]

Législatives en Algérie : un parti radical islamiste menace d'une révolution

Législatives en Algérie : un parti radical islamiste menace d'une révolution

Le président fondateur du parti radical islamiste Front de la Justice et du Développement (FJD), Abdallah Djaballah, a dénoncé dimanche auprès de l'AFP le scrutin législatif du 10 mai en Algérie, qui a laminé les islamistes, et il a menacé le pays d'une révolution.[...]

Législatives en Algérie : le 'statu quo' pour poursuivre les réformes présidentielles

Législatives en Algérie : le "statu quo" pour poursuivre les réformes présidentielles

Les Algériens se sont réveillés samedi avec une assemblée consacrant la prééminence du traditionnel Front de Libération nationale (FLN) qui devrait poursuivre les réformes présidentielles, un statu quo favorisé par le faible score des islamistes.[...]

Algérie : les femmes grandes gagnantes des législatives

Algérie : les femmes grandes gagnantes des législatives

145 femmes ont été élues lors des élections législatives algériennes tenues jeudi, à la faveur d'une loi votée en novembre 2011 sur leur représentativité au parlement, passant ainsi de 7% au sein de l'assemblée sortante à 31,39% dans la nouvelle chambre.[...]

Législatives Algérie 2012 : le FLN grand vainqueur

Législatives Algérie 2012 : le FLN grand vainqueur

Avec 220 des 462 sièges de la nouvelle Assemblée populaire nationale algérienne, le Front de libération nationale (FLN) devance le Rassemblement national démocratique (RND), 68 sièges, et les islamistes de l’Alliance de l'Algérie verte (AAV), 48 sièges, selon les résultats provisoires officiels publiés, vendredi 11 mai.[...]

Législatives en Algérie : succès-surprise pour le FLN, qui frôle la majorité absolue

Législatives en Algérie : succès-surprise pour le FLN, qui frôle la majorité absolue

Les Algériens se sont rendus aux urnes jeudi 10 mai pour élire leurs 462 députés. Selon les premiers résultats officiels, le Front de libération nationale (FLN) arrive en tête avec 220 députés devant le Rassemblement national démocratique (RND) avec 68 sièges et les islamistes de l’Algérie verte avec 48[...]

Législatives algériennes : taux de participation de 42,9%, les résultats attendus ce vendredi

Législatives algériennes : taux de participation de 42,9%, les résultats attendus ce vendredi

Les Algériens ont voté jeudi 10 mai pour élire leurs 462 députés. La participation à ces élections législatives a été plus élevée que prévue, puisque près de 43% des électeurs se sont rendus aux urnes. Les résultats seront connus ce vendredi 11 avril.[...]

Algérie : le parti historique FLN confiant pour les législatives

Algérie : le parti historique FLN confiant pour les législatives

L'ancien parti unique algérien Front de Libération nationale (FLN) se dit confiant de remporter les élections législatives du 10 mai, mais il est tiraillé par des tensions internes et déjà tourné vers l'avenir avec la perspective de la présidentielle de 2014.[...]

Maroc : pour Abdelilah Benkirane, l'heure des islamistes algériens a sonné

Maroc : pour Abdelilah Benkirane, l'heure des islamistes algériens a sonné

Dans une interview accordée mardi 13 mars à un site internet algérien, le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, s’est exprimé sur sa vision de l'avenir politique commun de l'Algérie et du Maroc.[...]

Législatives algériennes : quand les islamistes retrouvent la foi

Législatives algériennes : quand les islamistes retrouvent la foi

Dopés par les succès électoraux de leurs homologues dans les pays du Printemps arabe, les partis religieux algériens sont convaincus qu'ils peuvent l'emporter aux législatives de mai. Mais le chemin de la victoire est semé d'embûches.[...]

Algérie - Législatives : les islamistes au pouvoir ?

Algérie - Législatives : les islamistes au pouvoir ?

Les succès des partis religieux en Tunisie, au Maroc et en Égypte donnent des idées à leurs homologues algériens. Dans son n°2663, en kiosques du 22 au 28 janvier, Jeune Afrique analyse leurs stratégies et leurs chances de victoire aux législatives de mai 2012.[...]

Algérie : le Premier ministre refuse de démissionner avant les législatives

Algérie : le Premier ministre refuse de démissionner avant les législatives

Le Premier ministre Algérien Ahmed Ouyahia a déclaré samedi qu'il ne démissionnerait pas alors que plusieurs partis d'opposition réclament la désignation d'un gouvernement de technocrates pour garantir la transparence des élections législatives prévues en mai en Algérie.[...]

Algérie : à quoi sert donc l'Assemblée ?

Algérie : à quoi sert donc l'Assemblée ?

Décriée en raison de l’absentéisme de ses membres et pour avoir "édulcoré les réformes politiques", la Chambre basse du Parlement algérien est au centre d’une controverse sans précédent.[...]

Algérie : les islamistes du MSP se retirent de l'alliance présidentielle

Algérie : les islamistes du MSP se retirent de l'alliance présidentielle

Un des partis au pouvoir en Algérie a décidé dimanche de se retirer de l'allliance présidentielle à quelques mois des élections législatives où il espère bénéficier de l'effet du Printemps arabe, a rapporté l'agence APS.[...]

Algérie : une loi pour empêcher les associations d'intervenir dans les affaires de l'État

Algérie : une loi pour empêcher les associations d'intervenir dans les affaires de l'État

Une semaine après la réforme sur les partis politiques, les députés ont voté mardi 13 décembre en faveur d’une loi qui soumet les associations, y compris celles à un caractère "religieux", à un "régime spécial" restrictif.[...]

Islamistes et nationalistes algériens : alliés d'hier, rivaux de demain

Islamistes et nationalistes algériens : alliés d'hier, rivaux de demain

Coalisés depuis plus de dix ans en algérie, islamistes et nationalistes s’entredéchirent aujourd’hui dans la perspective des élections législatives de mai 2012… et de l’après-Bouteflika.[...]

Algérie : une Assemblée sens dessus dessous

Algérie : une Assemblée sens dessus dessous

Les premières réformes discutées au Parlement algérien suscitent des débats houleux. Face à la fronde des députés de sa majorité, le gouvernement trouve des soutiens inattendus dans l’opposition.[...]

Algérie : Bouguerra Soltani se précipite pour féliciter la victoire d'Ennahdha en Tunisie

Algérie : Bouguerra Soltani se précipite pour féliciter la victoire d'Ennahdha en Tunisie

Les Frères musulmans algériens se sentent pousser des ailes grâce au printemps arabe et sont de plus en plus critiques vis à vis du pouvoir. La victoire d'Ennahdha en Tunisie les galvanise.[...]

Algérie : pourquoi le FIS n'a pas été réhabilité

Algérie : pourquoi le FIS n'a pas été réhabilité

Le 11 septembre a vu le gouvernement algérien plancher comme jamais sur des problématiques très délicates : les lois sur les partis et les associations ainsi que le code de l’information. La question de la réhabilitation du Front islamique du salut (FIS) a suscité de vifs débats, avant que Abdelaziz Bouteflika ne tranche.[...]

Algérie : réactions mitigées après le lancement des réformes de Bouteflika

Algérie : réactions mitigées après le lancement des réformes de Bouteflika

Lundi soir, le gouvernement algérien a donné son feu vert à une série de réformes politiques. Annoncées en avril par le président Bouteflika pour "démocratiser" le régime, elles sont jugées insuffisantes par une large partie de la presse et de l’opposition.[...]

Les trois principaux opposants appellent au boycott de la présidentielle tchadienne

Les trois principaux opposants appellent au boycott de la présidentielle tchadienne

Appel au boycott, suspension de leur participation à l’élection présidentielle, les opposants au président tchadien Idriss Deby Itno ne manquent pas d’initiatives pour faire invalider le scrutin du 24 avril prochain.[...]

Algérie : la course pour 2014

Les velléités du Front de libération nationale (FLN, ancien parti unique) exprimées, en décembre 2010, par son secrétaire général, Abdelaziz Belkhadem, d’investir Abdelaziz Bouteflika pour la prochaine présidentielle algérienne prévue en 2014 sont à présent compromises. L’agitation chez les[...]

Révolution(s) arabe(s) : et l'Algérie ?

Révolution(s) arabe(s) : et l'Algérie ?

En Algérie, les causes du mécontentement sont les mêmes qu'en Tunisie ou en Égypte : chômage, corruption, jeunesse marginalisée, système politique verrouillé... Mais si l’embryon de révolte n’a pour l’instant pas pris, de profondes et rapides réformes sont plus que jamais indispensables.[...]

Algérie : il était une fois l'état d'urgence

Algérie : il était une fois l'état d'urgence

Comme il s’y était engagé, la veille, en Conseil des ministres, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a, le 23 février, signé un décret abrogeant l’état d’urgence en vigueur depuis le… 9 février 1992. À l’époque, la mesure avait été présentée comme[...]

Les autorités algériennes annoncent la levée de l'état d'urgence

Les autorités algériennes annoncent la levée de l'état d'urgence

Devant un soulèvement populaire grandissant, les autorités algériennes ont annoncé des mesures d'apaisement. Dont la levée de l'état d'urgence avant fin février qui était fortement réclamée par la société civile et l'opposition.[...]

Pêche au thon... et aux visas

La Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique a décidé, le 9 décembre, à Paris, de ramener le quota de pêche autorisé aux Algériens de 680 à 138 tonnes.[...]

Les Frères en conclave

Il y a peu de chances que les Frères musulmans algériens, regroupés au sein du Mouvement de la société pour la paix (MSP), parti membre de l’Alliance présidentielle, connaissent la même déconvenue électorale que leurs camarades égyptiens, mais on n’est jamais assez prudent.[...]

Comment Bouteflika reprend la main

Comment Bouteflika reprend la main

On le qualifiait de "président aux trois quarts". Son ambitieux plan quinquennal – 286 milliards de dollars d’investissements sur cinq ans – et le remaniement du 28 mai, qui confirme le coup de barre à gauche, prouvent qu’il n’en est rien.[...]

Flottille Free Gaza : les islamistes en première ligne

Flottille Free Gaza : les islamistes en première ligne

De nombreux élus islamistes maghrébins étaient présents sur la flottille humanitaire violemment arraisonnée par Israël. L'émotion provoquée par ce drame pourrait leur être politiquement bénéfique.[...]

Parlement : 2012, c'est déjà demain

À deux ans du scrutin, la classe politique semble obsédée par l’obtention d’un mandat législatif.[...]

Virage à gauche

Virage à gauche

Réélu pour un troisième mandat il y a tout juste un an, le président Abdelaziz Bouteflika poursuit sa politique d’investissements publics, soutenue par une large majorité de la classe politique. Mais, sur le front économique et social, les tensions se font jour.[...]

Belkhadem exige les excuses de la France

Belkhadem exige les excuses de la France

Lors du 9e Congrès du FLN, le secrétaire général de ce parti, Abdelaziz Belkhadem, a exhorté les autorités françaises à présenter leurs excuses pour les crimes coloniaux du passé.[...]

Un Frère peut en cacher un autre

Président du Mouvement de la société pour la paix (MSP, branche algérienne de l’organisation transnationale des Frères musulmans), Bouguerra Soltani vient de remporter, sans combattre, une première bataille dans la guerre qui l’oppose aux dissidents de son parti. Fort d’une trentaine de députés, le chef de cette fronde,[...]

Un été algérien

Un été algérien

Règlements de comptes politiques, menace terroriste, canicule, multiplication des fêtes et festivals, préparation de la rentrée... Qui a dit que la saison estivale était de tout repos ?[...]

Les jeunes Frères arrivent

Bouguerra Soltani, président du Mouvement de la société pour la paix (MSP, ex-Hamas), la branche algérienne de l’organisation des Frères musulmans, a décidé de doter son parti d’une section « jeunes ». L’acronyme de cette nouvelle organisation est Chems, « soleil » en arabe. Il a[...]

Moines de Tibéhirine : le premier ministre dénonce 'une provocation' de la France

Moines de Tibéhirine : le premier ministre dénonce "une provocation" de la France

Le Rassemblement national démocratique (RND, libéral) du premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a qualifié de "provocation" la campagne en France sur le massacre des sept moines de Tibéhirine en 1996, rapporte mercredi le quotidien El Watan. [...]

Soltani désavoué par ses « Frères » égyptiens

Patron du Mouvement de la société pour la paix (MSP, ex-Hamas), sorte de vitrine des Frères musulmans algériens, Bouguerra Soltani boit le calice jusqu’à la lie. D’abord parce que de nombreux cadres et militants du parti l’abandonnent pour rejoindre une formation dissidente et désormais rivale, le Mouvement pour la prédication et[...]

Tribulations d’un Frère à Pékin

Contrarié par une dissidence au sein de son parti, désœuvré au sein d’un gouvernement dans lequel il a rang de ministre d’État sans portefeuille, Bouguerra Soltani, patron du Mouvement de la société pour la paix (MSP, ex-Hamas, proche des Frères musulmans), est allé se ressourcer quelques jours en Chine. Reçu le[...]

Le choix des Frères

Après des assises particulièrement tendues, les islamistes du Mouvement de la société pour la paix (MSP) ont reconduit, contre toute attente, leur président Bouguerra Soltani.[...]

Du rififi chez les Frères

À moins d'un an de la présidentielle, les islamistes du Mouvement de la société pour la paix organisent un congrès déterminant pour leur avenir. Et celui de leur président, Bouguerra Soltani.[...]

Voir tous les dossiers
Flux RSS Jeune Afrique - Tenez-vous au courant des derniers articles publiés en souscrivant au fil d'information RSS de Jeune Afrique - En savoir plus